Dollar ou Deux Plus!
Parfait Ménage
Logo Québec Franchise

Profession : franchiseur émergent

image

Par : Me Claude J. Pellan

Profession : franchiseur émergent

Lorsqu’un entrepreneur prend la décision de franchiser son entreprise, il doit passer d’opérateur/gestionnaire de 2, 3 ou, idéalement, 4 points de vente à gestionnaire d’un réseau de franchise.

Je vous parle de 2, 3 ou, idéalement, 4 points de vente puisque, avant de se lancer en franchisage, il faut avoir testé son concept. Il faut avoir fait ses erreurs pour ne pas les faire sur le dos de nos premiers franchisés. Le concept doit être éprouvé (rentable et reproductible) avant d’être vendu à des tiers franchisés.

Ceci étant dit, avoir réussi plusieurs ouvertures n’est pas le seul critère. Vous devez bien étudier le modèle d’affaires de la franchise afin de déterminer si celui-ci vous convient. Êtes-vous prêt à « sortir de votre cuisine » ? Êtes-vous prêt à vous installer dans un bureau pour développer et exploiter votre concept et votre réseau? Êtes-vous prêt à écouter vos franchisés ?

Vos marges bénéficiaires permettent-elles à vos franchisés et vous-même d’être profitables ? Vos fournisseurs sont-ils en mesure d’approvisionner l’ensemble de votre futur réseau ? Vous devez vous poser plusieurs questions.

Plusieurs franchiseurs émergents pensent, à tort, qu’il suffit d’avoir un concept créatif qui attire les consommateurs et une convention de franchise pour devenir franchiseur.

Le franchisage est beaucoup plus que ça. La décision de devenir franchiseur ne doit pas être prise à la légère. Celle-ci implique des investissements importants, notamment, en temps et en argent. Si ceux-ci sont négligés au départ, vous finirez inévitablement par en payer le prix.

D’une entreprise qui utilise ses propres ressources financières, matérielles et humaines pour croître (comme vous l’avez fait en ouvrant différents points de vente), vous convergerez vers une entreprise qui utilise les ressources financières, matérielles et humaines de tiers pour faire croître rapidement la visibilité et la renommée de votre bannière.

Bien que le franchisage permet de développer un réseau beaucoup plus rapidement que le modèle d’affaires traditionnel, il ne faut pas oublier que le franchiseur a des responsabilités importantes à l’égard de ses franchisés qui paient pour avoir accès à sa bannière, son concept, son expertise et sa renommée et non pas pour être son cobaye.

Vous devez donc, pour débuter, vous bâtir une équipe expérimentée en franchisage qui vous permettra d’élaborer tous les éléments essentiels à la mise en place de votre réseau.
Je considère qu’il est essentiel, pour tout nouveau franchiseur, d’être épaulé, au minimum, par 3 personnes : un consultant, un comptable et un avocat.

Un consultant en franchisage vous aidera à vous redéfinir en tant que franchiseur et mettre en place les documents opérationnels qui seront requis par vos futurs franchisés dont, notamment, votre manuel d’exploitation.

Faites attention de choisir un consultant qui a de l’expérience non seulement en franchisage, mais également dans votre industrie. Un comptable expérimenté en franchisage quant à lui vous aidera à élaborer le modèle financier qui doit être rentable tant pour vous-même que pour vos franchisés. Un avocat expérimenté en franchisage pourra vous expliquer vos droits et obligations comme franchiseur, préparer votre structure corporative, rédiger les conventions requises en fonction de votre industrie, le tout afin de, notamment, protéger votre concept et en assurer l’uniformité.

Avec le temps, vous vous bâtirez une équipe de direction (opérations, finances, affaires juridiques, etc.) qui remplacera vos conseillers externes qui seront dorénavant consultés uniquement pour les questions pointues.

Par ailleurs, vous devrez adapter votre style de gestion. Gérer des franchisés est différent de la gestion des employés et consommateurs. Le franchiseur doit être une source de motivation, d’information et de développement pour ses franchisés. Le franchiseur doit donc instaurer un style de gestion de « partenariat » avec ses franchisés et mettre en place une structure de communication efficace.

Finalement, je pense que le principal défi de tout franchiseur est d’être proactif dans l’exploitation de son réseau. Le franchiseur, peu importe son niveau d’expérience, doit suivre et anticiper son environnement afin de réagir avant ses compétiteurs. Au final, il faut s’affairer à constamment se renouveler afin de satisfaire les consommateurs du réseau, car ce sont eux qui feront vivre vos franchisés et, par conséquent, votre réseau.

En conclusion, le modèle d’affaires de la franchise est un excellent moyen de faire rayonner les concepts novateurs de nos entrepreneurs, mais le franchiseur émergent doit consciemment prendre la décision de franchiser son concept et y mettre les ressources et efforts requis afin que tous (lui-même, ses franchisés, ses fournisseurs et ses consommateurs) puissent en tirer un bénéfice.
-30-

Partagez cette page


  • FIER PARTENAIRE DU SALON
  • Salon Expo Franchise
  • Prochain en 2019 :
    Les 30 et 31 mars 2019 à Montréal (Palais des congrès)
  • FOURNISSEURS EN VEDETTE
  • C.J.Pellan
  • Banque TD
  • Mixcom
  • Jean H. Gagnon
  • RFAQ
  • Jurifax
  • Cité boom

Index des franchises et des occasions d'affaires à vendre par ordre alphabétique