Dollar ou Deux Plus!
Boston Pizza
Logo Québec Franchise

Les Microfranchises, une vraie manne pour ceux et celles qui cherchent un emploi à leur compte!

image

Par : Jacques Desforges

Les Microfranchises, une vraie manne pour ceux et celles qui cherchent un emploi à leur compte!

Par Jacques Desforges, Créateur du mot Microfranchise et Fondateur, Éditeur, Rédacteur de Québec Franchise

Le phénomène des microfranchises offre désormais une nouvelle possibilité d'améliorer sa qualité de vie. Elles ont pris de l'ampleur au même rythme que la croissance des travailleurs autonomes pour représenter, aujourd'hui, environ 30 % du marché de la franchise.

La franchise conventionnelle est pour les partenaires-investisseurs-franchisés alors que la microfranchise ressemble plutôt à un emploi à son compte... dans lequel on investit. Par définition « une microfranchise est beaucoup moindre qu'une franchise et crée généralement que l'emploi du franchisé ».

Naturellement, cela n'empêche pas le ou la microfranchisé(e) d'engager, dans certains cas, un ou deux employés à temps partiel ou à temps plein.

Aussi, il faut comprendre que même si généralement, les microfranchises ne représentent, dans 95 % des cas, qu'un très faible investissement ( par rapport à la franchise conventionnelle ), certaines demandent un plus gros investissement.

Il reste que ces entreprises sont quand même des microfranchises, car elles créent principalement « l'emploi du franchisé...même si par définition, les microfranchises coûtent moins chers que les franchises. ».

MALGRÉ CELA!

Même si une microfranchise représente, dans la plupart des cas, un investissement relativement petit, certains pensent qu'ils n'ont pas le petit cash de départ et les prophètes de malheurs en profitent pour faire tout un tapage négatif sous prétexte qu'un emploi conventionnel ne coûte rien.

Oui, c'est vrai, en autant que l'on trouve l'emploi rêvé qui assure une assez bonne sécurité pour soi ou sa famille.

On vit à une époque où c'est courant de mener deux ou même trois carrières dans sa vie ( par choix ou par obligation ). Plusieurs doivent se recycler, donc investir dans une formation qui peut coûter plus de 10 000 $, sans compter le temps d'apprentissage qui varie, en moyenne, de 3 mois à deux ans.

Quand le coût de la formation est supérieur ou égal à celui de l'investissement nécessaire à l'acquisition de son propre petit commerce qu'est une microfranchise, celle-ci devient très intéressante, d'autant plus que « l'emploi à son compte » appartiendra au microfranchisé et prendra de la valeur ajoutée avec le temps.

Si l'entreprise-microfranchise est vendue plus tard, cela représente une plus grande sécurité financière à long terme. En effet, une microfranchise se trouve à offrir certains avantages par rapport au travail autonome, soit :
- la possibilité d'acheter son propre " emploi " ou sa propre « carrière »;

- un concept qui, normalement, a déjà fait ses preuves ;

- un encadrement et une formation, généralement, assurés par le microfranchiseur;

- une économie de temps : la formation dure, le plus souvent, de un à trois mois;

- de briser l'isolement, car l'on fait partie d'un réseau de microfranchisés dont leurs expériences peuvent être utiles;

De plus, la microfranchise offre les mêmes avantages qu'un travail autonome :

- une valeur ajoutée à la revente;

- une très grande valorisation personnelle puisqu'on est à son compte;

- un « emploi à son compte » qui permet de déduire les dépenses qui lui sont reliées;

- d'autres avantages fiscaux, par exemple, en s'incorporant, le taux d'imposition de « l'emploi » baissera autour de 17 % sur les fonds laissés dans la compagnie. Et au provincial, il y a exonération d'impôt pour les cinq premières années d'existence de l'entreprise;

- une plus grande sécurité financière à long terme;

- la possibilité que la microfranchise prenne de l'expansion et devienne une « grosse affaire ».

...ET DE LA VARIÉTÉ

SECTEURS VARIÉS

Comme vous pouvez le constater, ces microfranchises évoluent dans des secteurs très variés. De plus, le phénomène de la microfranchise commence à gagner un secteur largement dominé par la franchise « conventionnelle », soit celui de la restauration sous forme de « comptoir express ».

Nous croyons que la tendance microfranchise va se manifester davantage, car le marché de la microfranchise n'est pas isolé du phénomène du travailleur autonome qui est lui-même en pleine effervescence.

En fait, la microfranchise est, à mon avis,
« la réponse du franchisage au phénomène des travailleurs autonomes, afin de leur offrir l'alternative FRANCHISE, soit une autre alternative d'être à leur compte ».

-30-

Partagez cette page


  • FIER PARTENAIRE DU SALON
  • Salon Expo Franchise
  • Prochain en 2019 :
    Les 30 et 31 mars 2019 à Montréal (Palais des congrès)
  • FOURNISSEURS EN VEDETTE
  • C.J.Pellan
  • Banque TD
  • Mixcom
  • Jean H. Gagnon
  • RFAQ
  • Jurifax
  • Cité boom

Index des franchises et des occasions d'affaires à vendre par ordre alphabétique