Salon Expo Franchise
Dollar ou Deux Plus!
Logo Québec Franchise

BENEFICE NET EN FORTE HAUSSE AU PREMIER TRIMESTRE POUR ALIMENTATION COUCHE-TARD


28 août 2009

• Bénéfice net à 91,1 millions $ ou 0,48 $ par action sur une base diluée comparativement à 47,2 millions $ ou 0,24 $ par action sur une base diluée au dernier exercice



• Ventes de marchandises par magasin comparable en hausse de 2,4 % et 2,6 % aux États- Unis et au Canada, respectivement



• Marge brute consolidée sur les marchandises et services en léger repli de 0,2 %, mais en hausse de 0,4 % aux États-Unis



• Volume de carburant par magasin comparable en hausse de 1,6 % aux États-Unis et de 1,5 %

• au Canada



• Marges brutes sur le carburant de 15,43 ¢ par gallon aux États-Unis et de 5,76 ¢ CA par litre au Canada



• Les frais d’exploitation, de vente, administratifs et généraux sont en baisse de 3,7 % en excluant les impacts reliés au taux de change, aux acquisitions et aux frais liés aux modes de paiements électroniques



TSX : ATD.A, ATD.B



Laval (Québec), le 25 août 2009 – Alimentation Couche-Tard inc. annonce que son bénéfice net du premier trimestre a principalement bénéficié de la gestion prudente par Couche-Tard de ses frais d’exploitation, des résultats découlant des acquisitions, de la hausse des ventes de marchandises et du volume de carburant par magasin comparable, de la baisse des frais liés aux modes de paiements électroniques engendré par un prix de vente du carburant plus bas, de la diminution des frais financiers ainsi que d’un taux d’impôt effectif moins élevé. Ces éléments positifs ont été contrebalancés, en partie, par l’affaiblissement du dollar canadien ainsi qu’une légère diminution de la marge brute consolidée sur les marchandises et services.



«Nos équipes ont su trouver des solutions concrètes et efficaces afin de surmonter les embûches

auxquelles nous faisons face, notamment la récession, les hausses importantes et répétitives des

taxes sur les produits du tabac ainsi que les nombreuses augmentations des salaires minimums» a

affirmé Alain Bouchard, président et chef de la direction. «Je considère donc satisfaisants les résultats du premier trimestre. Toutefois, nous devons rester prudents puisque la situation économique demeure difficile. Je ne suis pas encore prêt à parler de la récession au passé» a-t-il conclu.



Pour sa part, Raymond Paré, vice-président et chef de la direction financière mentionne : «Le volume de carburant par magasin comparable aux États-Unis est en progression, ce qui est une bonne nouvelle compte tenu de la performance des derniers trimestres. Je considère aussi de très bonne augure la progression de la marge brute sur les marchandises aux États-Unis» poursuit-il. «Pour moi, ce sont là des indications que nos opérations aux États-Unis progressent bien et qui s’ajoutent à nos initiatives de réduction des dépenses. Ces dernières ont d’ailleurs définitivement porté fruits, tant aux États-Unis qu’au Canada» a conclu M. Paré.





Faits marquants du premier trimestre de l’exercice 2010



Évolution du réseau de magasins



Période de 12 semaines terminée le 19 juillet 2009



Magasins corporatifs Magasins affiliés Total

Nombre de magasins au début

de la période 4 395 1 048 5 443



Acquisitions 44 444 488



Ouvertures / constructions / ajouts 5 10 15



Fermetures / retraits (30) (10) (40)



Nombre de magasins à la

fin de la période 4 414 1 492 5 906



Acquisitions d’entreprises Au cours du premier trimestre de l’exercice 2010, Couche-Tard a

procédé aux acquisitions suivantes :



· Le 28 mai 2009 : acquisition d’un réseau de 43 magasins corporatifs situés dans le marché

de Phoenix en Arizona, aux États-Unis, auprès de ExxonMobil Corporation (ExxonMobil). Des 43 sites, Couche-Tard détient 33 terrains et 34 immeubles, les autres sites étant opérés en vertu de contrats de locations. Dans le cadre de cette acquisition, ExxonMobil a également transféré à Couche-Tard les droits de la marque de commerce «On the Run» aux États-Unis ainsi que le réseau américain composé de 444 magasins franchisés opérant sous cette marque de commerce aux États-Unis;



· Au cours du trimestre, Couche-Tard a également fait l’acquisition d’un autre magasin par l’entremise d’une transaction distincte.



Dividendes Le 25 août 2009, le conseil d’administration de la compagnie a déclaré et approuvé le paiement d’un dividende trimestriel de 0,035 $ CA par action aux actionnaires inscrits au 3 septembre 2009 pour le premier trimestre de l’exercice 2010, payable le 14 septembre. Il s’agit d’un dividende déterminé au sens de la Loi de l’Impôt sur le Revenu du Canada.



Programmes de rachat d’actions



1) Programme mis en place le 8 août 2008 et échu le 7 août 2009



Au cours du premier trimestre de l’exercice 2010, en vertu de ce programme, Couche-Tard a racheté 2 300 actions à vote multiple catégorie A à un prix moyen de 13,19 $ CA et 2 445 700 actions à droit de vote subalterne catégorie B à un prix moyen de 13,20 $ CA. Sur une base cumulative depuis le début de ce programme, les rachats ont totalisé 17 600 actions à vote multiple catégorie A à un prix moyen de 13,18 $ CA et 9 929 100 actions à droit de vote subalterne catégorie B à un prix moyen de 13,07 $ CA.



2) Programme mis en place le 10 août 2009 et qui viendra à échéance, au plus tard, le 9 août 2010



Subséquemment à la fin du premier trimestre de l’exercice 2010 – le 10 août 2009 – Couche-Tard a mis en place un nouveau programme de rachat d’actions, en remplacement de celui venu à échéance le 7 août 2009. Ce nouveau programme permet à la compagnie de racheter un maximum de 2 685 370 de ses 53 707 412 actions à vote multiple catégorie A et un maximum de 12 857 284 de ses 128 572 846 actions à droit de vote subalterne catégorie B émises et en circulation au 24 juillet 2009 (représentant 5,0 % des actions à vote multiple catégorie A émises et en circulation et 10,0 % des actions à droit de vote subalterne catégorie B détenues par le public, tel que définit par les règles applicables, respectivement à cette date). En vertu des exigences de la Bourse de Toronto, Couche- Tard peut procéder à un rachat quotidien maximum de 1 000 actions à vote multiple catégorie A et 107 717 actions à droit de vote subalterne catégorie B. Ces rachats ont pour effet de réduire le nombre d’actions à vote multiple catégorie A et d’actions à droit de vote subalterne catégorie B émises et d’augmenter la quote-part proportionnelle de tous les actionnaires de la compagnie restants au pro rata de leur participation relative dans le capital-actions de la compagnie. La période du rachat se terminera au plus tard le 9 août 2010. Toutes les actions rachetées en vertu du programme de rachat d’actions sont annulées dès leur rachat.



Régime d’attribution d’actions fictives Le 1er mai 2009, Couche-Tard a approuvé un nouveau régime d’attribution d’actions fictives (le «Régime») en faveur de ses dirigeants et employés clés, remplaçant en grande partie le régime d’options d’achat d’actions déjà en place depuis plusieurs années. Le nouveau Régime a pour objectif de mieux aligner la rémunération des dirigeants et employés clés aux performances de la compagnie vis-à-vis ses pairs. Le nouveau Régime est anti-dilutif puisqu’il prévoit un paiement en espèces seulement. Le versement de la rémunération aux bénéficiaires est entre autres conditionnel à l’atteinte d’objectifs basés sur la performance de la compagnie en comparaison à la performance de certains compétiteurs. Couche-Tard ne s’attend pas à ce que le nouveau Régime ait un impact significatif sur son bénéfice net comparativement à la portion du régime d’options d’achat d’actions qu’il remplace.



Par le fait même, afin de réduire le risque associé à la variation de la juste valeur marchande de ses actions lié au nouveau Régime, Couche-Tard a conclu avec une banque une entente financière qui inclut un produit dérivé.



Pour plus de détails sur le nouveau Régime et l’entente financière, veuillez vous référer à la note 6 des états financiers consolidés de Couche-Tard du premier trimestre de l’exercice 2010.



Données sur le taux de change

La compagnie présente ses informations en dollars US, ce qui procure une information plus

pertinente, compte tenu de la prédominance de ses opérations aux États-Unis et de sa dette libellée en dollars US.



Le tableau suivant présente les taux de change pertinents en fonction des taux de clôture de la

Banque du Canada, indiqués en dollars US par tranche de 1,00 $ CA :



Périodes de 12 semaines terminées les

19 juillet 2009 20 juillet 2008



Moyenne pour la période (1) 0,8734 0,9910



Fin de la période 0,8961 0,9943



(1) Calculée en prenant la moyenne des taux de change à la clôture de chaque jour de la période indiquée.



Puisque la compagnie utilise le dollar américain comme monnaie de présentation, dans les états financiers consolidés de la compagnie et dans le présent communiqué, sauf indication contraire, les résultats des opérations canadiennes et corporatives sont converties en dollars américains au taux moyen de la période. Les écarts et explications liés aux variations du taux de change et à la volatilité du dollar canadien traités dans le présent communiqué sont donc liés à la conversion en dollars américains des résultats des opérations canadiennes et corporatives et n’ont pas d’impact économiques réels sur la performance de Couche-Tard puisque la plupart de ses revenus et de ses charges consolidés sont reçus ou libellés dans la devise fonctionnelle des marchés dans lesquels elle exerce ses activités. Par conséquent, la sensibilité de la compagnie à l’égard de la variation des taux de change est minime sur le plan économique.



Informations financières consolidées choisies

Le tableau suivant présente certaines informations concernant les opérations de Couche-Tard pour les périodes de 12 semaines terminées le 19 juillet 2009 et le 20 juillet 2008 :



(en millions de dollars US, sauf indication contraire )



Périodes de 12 semaines terminées les

19 juillet 2009 20 juillet 2008 Variation %



Données sur les résultats d'exploitation :



Ventes de marchandises et services (1) :

États-Unis 953,7 857,8 11,2



Canada 437,1 444,2 (1,6)



Total des ventes de marchandises et services

1 390,8 1 302,0 6,8



Ventes de carburant :

États-Unis 1 911,5 2 622,5 (27,1)



Canada 372,8 394,5 (5,5)



Total des ventes de carburant

2 284,3 3 017,0 (24,3)



Total des ventes 3 675,1 4 319,0 (14,9)



Marge brute sur les marchandises et services (1) :

États-Unis 312,7 277,9 12,5



Canada 149,3 157,5 (5,2)



Marge brute totale sur les marchandises et services

462,0 435,4 6,1



Marge brute sur le carburant :

États-Unis 119,4 101,0 18,2



Canada 28,0 21,7 29,0



Marge brute totale sur le carburant

147,4 122,7 20,1



Marge brute totale 609,4 558,1 9,2



Frais d’exploitation, de vente, administratifs et généraux

431,0 423,1 1,9



Amortissements des immobilisations et des autres actifs

45,0 42,9 4,9



Bénéfice d’exploitation 133,4 92,1 44,8



Bénéfice net 91,1 47,2 93,0



Autres données d'exploitation :



Marge brute sur les marchandises et services (1) :



Consolidée 33,2 % 33,4 % (0,2)



États-Unis 32,8 % 32,4 % 0,4



Canada 34,2 % 35,5 % (1,3)



Croissance (diminution) des ventes de marchandises par magasin comparable (2) (3) :



États-Unis 2,4 % 0,0 %



Canada 2,6 % (0,7 %)



Marge brute sur le carburant (3):



États-Unis (cents par gallon) 15,43 15,55 (0,8)



Canada (cents CA par litre) 5,76 5,53 4,2



Volume de carburant vendu (4) :



États-Unis (millions de gallons) 800,5 675,6 18,5



Canada (millions de litres) 555,5 395,9 40,3



Croissance (diminution) du volume de carburant par magasin comparable (3) :



États-Unis 1,6 % (4,5 %)



Canada 1,5 % 2,8 %



Données par action :

Bénéfice net de base par action (dollars par action)

0,49 0,24 104,2



Bénéfice net dilué par action (dollars par action)

0,48 0,24 100,0



19 juillet 2009 26 avril 2009 Variation $



Situation financière :

Actif total 3 430,9 3 255,9 175,0



Dette portant intérêts 779,6 749,2 30,4



Capitaux propres 1 411,2 1 326,0 85,2



Ratios :

Dette nette à intérêts / capitalisation totale (5) 0,30 : 1 0,30 : 1



Dette nette à intérêts / BAIIA (6) 0,96 : 1 (7) 0,98 : 1



(1) Comprend les autres revenus tirés des redevances de franchisage, des royautés et des remises sur certains achats effectués par les franchisés et les affiliés.



(2) Ne comprend pas les services et autres revenus (décrits à la note 1 ci-dessus). La croissance au Canada est calculée en dollars canadiens.



(3) Pour les magasins corporatifs seulement.



(4) Comprend les volumes des franchises et des agents à commissions.

(5) Ce ratio est présenté à titre d’information seulement et représente une mesure de la santé financière surtout utilisée par les milieux financiers. Il représente le calcul suivant : la dette à long terme portant intérêts, déduction faite de la trésorerie et des équivalents de trésorerie ainsi que des placements temporaires, divisée par l’addition de l’avoir des actionnaires et de la dette à long terme, déduction faite de la trésorerie et des équivalents de trésorerie ainsi que des placements temporaires. Il n’a pas de sens normalisé prescrit par les PCGR canadiens et ne pourrait donc être comparé à des mesures du même type présentées par d’autres compagnies publiques.



(6) Ce ratio est présenté à titre d’information seulement et représente une mesure de la santé financière surtout utilisée par les milieux financiers. Il représente le calcul suivant : la dette à long terme portant intérêts, déduction faite de la trésorerie et des équivalents de trésorerie ainsi que des placements temporaires, divisée par le BAIIA (Bénéfice Avant Impôts, Intérêts et Amortissements). Il n’a pas de sens normalisé prescrit par les PCGR canadiens et ne pourrait donc être comparé à des mesures du même type présentées par d’autres compagnies publiques.



(7) Ce ratio a été normalisé sur un an. Il inclut les résultats des premier trimestre de l’exercice qui se terminera le 25 avril 2010 ainsi que ceux du second, troisième et quatrième trimestres de l’exercice qui s’est terminé le 26 avril 2009.









Résultats d’exploitation



Le chiffre d’affaires a atteint 3,7 milliards $ pour le premier trimestre de l’exercice 2010, en baisse de 643,9 millions $, soit une diminution de 14,9 % comparativement au premier trimestre de l’exercice 2009. Cette diminution s’explique principalement par la baisse des ventes de carburant de 1,1 milliard $ attribuable au prix de vente du carburant plus bas et à l’impact négatif de 100,0 millions $ attribuable à l’affaiblissement du dollar canadien. Ces facteurs de diminution ont été contrebalancés, en partie, par l’augmentation des ventes de 471,0 millions $ due aux acquisitions ainsi que par la croissance des ventes de marchandises et du volume de carburant par magasin comparable, tant aux États-Unis qu’au Canada.



Plus spécifiquement, la croissance des ventes de marchandises et services du premier trimestre de l’exercice 2010 a été de 88,8 millions $, une hausse de 6,8 % comparativement à la période correspondante de l’exercice précédent, dont 117,0 millions $ ont été générés par les acquisitions contrebalancés, en partie, par la dépréciation de la devise canadienne face à la devise américaine pour un montant de 53,0 millions $. Du côté de la croissance interne, les ventes de merchandises par magasin comparable aux États-Unis ont augmenté de 2,4 %, principalement en lien avec l’augmentation du prix de vente des produits du tabac engendrée par la hausse des taxes sur ces produits. Au niveau du marché canadien, la croissance des ventes de marchandises par magasin comparable est de 2,6 %.



Les ventes de carburant affichent une diminution de 732,7 millions $ ou 24,3 % pour le premier trimestre de l’exercice 2010. Le prix à la pompe moyen moins élevé aux États-Unis et au Canada a engendré une diminution des ventes de 1,1 milliard $, tel que le démontre le tableau suivant en débutant par le deuxième trimestre de l’exercice terminé le 26 avril 2009 :



Trimestre

2e 3e 4e 1er Moyenne pondérée



Période de 52 semaines terminée le 19 juillet 2009



États-Unis (dollars US par gallon)

3,67 2,00 1,95 2,41 2,46



Canada (cents CA par litre)

114,37 78,05 78,67 88,80 89,31



Période de 52 semaines terminée le 20 juillet 2008



États-Unis (dollars US par gallon)

2,73 2,96 3,22 3,91 3,18



Canada (cents CA par litre)

92,35 95,92 103,69 122,66 103,25



Les acquisitions ont contribué pour 141,0 millions de gallons additionnels au cours du premier trimestre, soit des ventes de 361,0 millions $, contrebalancées, en partie, par la dépréciation de la devise canadienne face à la devise américaine, ce qui a résulté en une diminution des ventes de 47,0 millions $. Pour ce qui est de la croissance du volume de carburant par magasin comparable, elle est de 1,6 % aux États-Unis et de 1,5 % au Canada. La performance des États-Unis représente une belle amélioration comparativement aux quatre trimestres précédents qui avaient enregistrés des diminutions importantes du volume par magasin comparable découlant de la conjoncture économique défavorable.



Pour le premier trimestre de l’exercice 2010, la marge brute sur les marchandises et services est en légère baisse de 0,2 % par rapport à celle de 33,4 % enregistrée pour la période correspondante de l’exercice 2009. Aux États-Unis, la marge brute s’est élevée à 32,8 %, en progression par rapport à celle de 32,4 % l’an dernier, malgré une augmentation supplémentaire des taxes sur les produits du tabac en Floride et au Mississipi le 1er juillet 2009, s’ajoutant à l’importante augmentation de la taxe fédérale qui avait pris effet le 1er avril 2009. Du côté du Canada, la marge a diminué de 1,3 % pour s’établir à 34,2 %. Par contre, il faut souligner qu’au premier trimestre de l’exercice 2009, la marge brute était anormalement élevée puisqu’elle avait bénéficié de sommes non récurrentes découlant d’ajustements aux obligations envers les agents opérateurs de Couche-Tard dans l’unité d’affaires de l’Ouest ainsi que d’ajustements rétroactifs de certains rabais fournisseurs. Sans ces éléments non 6 récurrents, la marge du premier trimester de l’exercice 2009 se serait chiffrée à 35,0 % au Canada et 33,3 % au niveau consolidé. Tant aux États-Unis qu’au Canada, la marge brute reflète la stratégie de mise en marché adaptée au marché compétitif et à la réalité économique de chacun des marchés de la compagnie et a été affectée négativement par une marge brute inférieure à celle du réseau existant enregistrée par certains magasins acquis récemment. Cette dernière situation devrait s’améliorer suivant les strategies d’intégration et l’amélioration des conditions d’approvisionnement.



En ce qui concerne la marge brute sur le carburant du premier trimestre, les sites corporatifs des États-Unis affichent une légère baisse de 0,12 ¢ par gallon, passant de 15,55 ¢ par gallon l’an dernier à 15,43 ¢ par gallon cette année. Au Canada, la marge est à la hausse, atteignant 5,76 ¢ CA par litre comparativement à 5,53 ¢ CA par litre au premier trimestre de l’exercice 2009. Le tableau suivant fournit certaines informations relatives aux marges brutes sur le carburant dégagées par les sites corporatifs de la compagnie aux États-Unis et à l’impact des frais liés aux modes de paiements électroniques pour les huit derniers trimestres en débutant par le deuxième trimestre de l’exercice terminé le 26 avril 2009 :



(en cents US par gallon)



Trimestre

2e 3e 4e 1er Moyenne pondérée



Période de 52 semaines terminée le 19 juillet 2009



Avant déduction des frais liés aux modes de paiements électroniques

24,88 18,21 11,38 15,43 17,45



Frais liés aux modes de paiements électroniques

4,94 3,15 3,10 3,56 3,64



Déduction faite des frais liés aux modes de paiements électroniques

19,94 15,06 8,28 11,87 13,81



Période de 52 semaines terminée le 20 juillet 2008



Avant déduction des frais liés aux modes de paiements électroniques

13,04 14,38 10,02 15,55 13,31



Frais liés aux modes de paiements électroniques

3,82 3,98 4,02 5,07 4,20



Déduction faite des frais liés aux modes de paiements électroniques

9,22 10,40 6,00 10,48 9,11





Pour le premier trimestre de l’exercice 2010, les frais d’exploitation, de vente, administratifs et généraux sont en hausse de 1,9 % comparativement au premier trimestre de l’exercice 2009. Ces frais ont augmenté de 11,5 % en raison des acquisitions tandis qu’ils ont diminué de 3,3 % et 2,6 %, respectivement en raison de l’affaiblissement du dollar canadien et de la diminution des frais liés aux modes de paiements électroniques. En excluant ces éléments, la baisse des frais est donc de 3,7 %. De plus, en proportion des ventes des marchandises et services, et en excluant les frais liés aux modes de paiements électroniques pour les deux périodes comparables, les frais sont en baisse de 0,9 %. Les diminutions constatées découlent notamment de gestion prudente par Couche-Tard des autres dépenses qu’elle est en mesure de contrôler et des initiatives de réduction des coûts qu’elle a mises en place.



Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA)1 a atteint 178,4 millions $ pour le premier trimestre de l’exercice 2010, en hausse de 32,1 % par rapport à l’exercice précédent. Les acquisitions ont contribué au BAIIA pour un montant de 12,0 millions $ durant le trimestre.



Pour le trimestre, la dépense d’amortissements a augmenté en raison des investissements effectués par le biais des acquisitions et de l’implantation continue du programme IMPACT à travers le réseau de Couche-Tard.



Pour le premier trimestre, les frais financiers ont diminué de 2,9 millions $ comparativement au dernier exercice. Cette diminution résulte de la baisse combinée des emprunts et des tauxd’intérêt

moyens.





1 Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements ne constitue pas une mesure de performance reconnue selon les PCGR canadiens, mais la direction de Couche-Tard, les investisseurs et les analystes l’utilisent afin d’évaluer la performance de l’entreprise en matière de finance et d’exploitation. Notons que la méthode de calcul de Couche Tard peut différer de celle utilisée par d’autres compagnies publiques.



Le taux d’impôt du premier trimestre de l’exercice 2010 est de 28,0 % comparativement au taux de 42,6 % pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent qui avait été affecté négativement par une charge d’impôts inhabituelle résultant d’une réorganisation corporative. En excluant cette charge d’impôt inhabituelle, le taux d’impôt du premier trimestre de l’exercice précédent se chiffrait donc à 32,6 %, plus élevé de 4,6 % par rapport au taux du trimestre courant. Cet écart de taux avantageux découle principalement des bénéfices de la réorganisation corporative mise en place Durant l’exercice 2009.



Couche-Tard a clôturé le premier trimestre de l’exercice 2010 avec un bénéfice net de 91,1 millions $, soit 0,49 $ par action (0,48 $ par action sur une base diluée) comparativement à 47,2 millions $ l’exercice précédent (0,24 $ par action sur une base diluée), en hausse de 43,9 millions $, soit 93,0 %.



Situation de trésorerie et ressources en capital

Les sources de liquidités de Couche-Tard demeurent inchangées par rapport à l’exercice terminé le 26 avril 2009. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter son rapport annuel 2009.



La compagnie a un contrat de swap de taux d’intérêt qu’elle a conclu au cours de l’exercice 2004 avec une banque. Les termes de ce contrat demeurent inchangés par rapport aux informations divulguées dans le rapport annuel 2009 de Couche-Tard.



Pour ce qui est des dépenses en immobilisations, des acquisitions et des rachats d’actions réalisés par Couche-Tard au cours du premier trimestre de l’exercice 2010, ils ont été financés à même la trésorerie disponible. La compagnie prévoit que ses rentrées de fonds nettes liées aux activités d'exploitation, ses emprunts disponibles en vertu de ses facilités de crédit renouvelables non garanties ainsi que les transactions de cession-bail potentielles couvriront ses besoins de liquidités dans un avenir prévisible.



Quant aux facilités de crédit de Couche-Tard, elles n’ont subi aucun changement au niveau de leurs conditions d’utilisation depuis le 26 avril 2009. En date du 19 juillet 2009, les crédits d’exploitation à terme renouvelables non garantis étaient utilisés à hauteur de 413,8 millions $ (360,0 millions $ pour la portion en dollars US et 53,8 millions $ pour la portion en dollars canadien). Le taux d’intérêt moyen pondéré effectif était de 0,93 % pour la portion en dollars US et de 0,99 % pour la portion en dollars canadiens. De plus, des lettres de garantie de 0,9 million $ CA et de 18,3 millions $ étaient en circulation en date du 19 juillet 2009. Couche-Tard a également une dette subordonnée non garantie de 350,3 millions $ (valeur nominale de 350,0 millions $, déduction faite des frais de financement afférents de 0,7 millions $, ajustée de la juste valeur des swaps de taux d’intérêt, désignés comme éléments de couverture de la juste valeur de la dette), portant intérêt au taux effectif de 7,55 %(6,60 % en tenant compte de l’effet du swap de taux d’intérêt décrit plus haut) et échéant en 2013.



Données choisies sur les flux de trésorerie consolidés

(en millions de dollars US) Périodes de 12 semaines terminées les

19 juillet 2009 20 juillet 2008 Variation $



Activités d'exploitation



Fonds autogénérés(1)

141,6 95,8 45,8



Autres

(63,4) (37,6) (25,8)



Rentrées de fonds nettes liées aux activités d’exploitation

78,2 58,2 20,0



Activités d’investissement



Acquisitions d’entreprises

(61,4) (65,1) 3,7



Acquisitions d’immobilisations corporelles, déduction faite des produits de cessions

d’immobilisations

(26,1) (32,6) 6,5



Produits tirés de transactions de cession-bail

3,1 - 3,1



Autres

0,9 (2,9) 3,8



Sorties de fonds nettes liées aux activités d’investissement

(83,5) (100,6) 17,1



Activités de financement



Rachat d’actions

(28,3) - (28,3)



Augmentation des emprunts à long terme

27,7 29,1 (1,4)



(Sorties) rentrées de fonds nettes liées aux activités de financement

(0,6) 29,1 (29,7)

Cote de crédit corporative



Standard and Poor’s

BB+ BB



Moody’s

Ba1 Ba1



(1) Ces fonds autogénérés sont présentés à titre d’information seulement et représentent une mesure de performance surtout utilisée par les milieux financiers. Ils représentent les rentrées de fonds provenant du bénéfice net, plus les amortissements, la perte sur cessions d’actifs et les impôts futurs. Ils n’ont pas de sens normalisé prescrit par les PCGR canadiens et ne pourraient donc être comparés à des mesures du même type présentées par d’autres compagnies publiques.



Activités d’exploitation Au cours du premier trimestre de l’exercice 2010, l’exploitation des magasins a généré des rentrées de fonds nettes de 78,2 millions $, une augmentation de 20,0 millions $ par rapport au premier trimestre de l’exercice 2009. Cette augmentation est principalement attribuable au bénéfice net plus élevé au premier trimestre de l’exercice 2010 par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent, contrebalancé, en partie, par la variation des éléments du fonds de roulement, notamment la hausse des débiteurs et des stocks liées à la hausse du prix de vente et du coût du carburant par rapport au quatrième trimestre de l’exercice 2009.



Activités d’investissement Au cours du premier trimestre de l’exercice 2010, les activités d’investissement ont principalement été affectées à l’acquisition de 44 magasins corporatifs pour un montant de 61,4 millions $ et aux dépenses en immobilisations pour un montant de 26,1 millions $. Les dépenses en immobilisations ont principalement résulté du remplacement d’équipements dans certains magasins de Couche-Tard afin d’améliorer l’offre de produits et services, de l’ajout de nouveaux magasins ainsi que du déploiement continu du programme IMPACT à travers le réseau de Couche-Tard.



Activités de financement Durant le premier trimestre de l’exercice 2010, Couche-Tard a procédé à des rachats d’actions pour un montant total de 28,3 millions $ tandis que l’augmentation des emprunts à long terme s’est chiffrée à 27,7 millions $.



Situation financière

Tel que le démontrent les ratios d’endettement inclus à la section « Informations financiers

consolidées choisies » et les rentrées de fonds nettes liées à nos activités d’exploitation, Couche- Tard dispose d’une excellente santé financière.



L’actif consolidé a totalisé 3,4 milliards $ au 19 juillet 2009 comparativement à 3,3 milliards $ en date du 26 avril 2009. Cette augmentation est attribuable à quatre facteurs, soit :



1. L’augmentation des immobilisations découlant principalement de l’acquisition des magasins de ExxonMobil;



2. L’augmentation des montants à recevoir sur cartes de crédit et de débit liée à l’augmentation du prix de vente du carburant par rapport au quatrième trimestre de l’exercice 2009 combinée

à la hausse des rabais fournisseurs à recevoir suivant l’augmentation des stocks de marchandises;



3. L‘augmentation des stocks de carburant liée à un prix coûtant plus élevé par rapport au quatrième trimestre de l’exercice 2009 combinée à l’augmentation des stocks de marchandise en magasin en raison de la période estivale; et



4. L‘augmentation générale des éléments d’actifs des opérations canadiennes liée à leur conversion en dollars américains étant donné le renforcement du dollar canadien.



Les capitaux propres se sont établis à 1,4 milliard $ au 19 juillet 2009, une augmentation de

85,2 millions $ par rapport au solde en date du 26 avril 2009 générée par le bénéfice net du trimester ainsi que par l’augmentation du cumul des autres éléments du résultat étendu liée au renforcement du dollar canadien, contrebalancé, en partie, par les rachats d’actions effectués au cours du trimestre.



Principales informations financières trimestrielles

(en millions de dollars US, sauf les montants par action, non vérifié)



Période de 12 semaines terminée le 19 juillet2009 /

Période de 52 semaines terminée le 26 avril 2009 /

Extrait de la période de 52 semaines terminée le 27 avril 2008 /

Trimestre / semaines

1er 12 semaines /

4e 12 semaines /

3e 16 semaines /

2e 12 semaines /

1er 12 semaines /

4e 12 semaines /

3e 16 semaines /

2e 12 semaines /



Chiffre d’affaires

3 675,1 2 994,0 3 911,7 4 556,4 4 319,0 3 705,8 4 590,9 3 499,8



Bénéfice avant amortissements des immobilisations et des

autres actifs, frais financiers et impôts sur les bénéfices

178,4 105,0 168,1 179,7 135,0 63,7 130,6 135,2



Amortissements des immobilisations et des autres actifs

45,0 42,6 56,4 41,1 42,9 39,9 53,8 41,1



Bénéfice d’exploitation

133,4 62,4 111,7 138,6 92,1 23,8 76,8 94,1



Frais financiers

6,9 6,8 10,3 9,3 9,8 9,1 16,7 13,8



Bénéfice net

91,1 38,0 71,1 97,6 47,2 15,5 50,5 54,2



Bénéfice net par action



De base

0,49 $ 0,20 $ 0,37 $ 0,50 $ 0,24 $ 0,08 $ 0,25 $ 0,27 $



Dilué

0,48 $ 0,20 $ 0,36 $ 0,49 $ 0,24 $ 0,08 $ 0,24 $ 0,26 $



Perspectives

Au cours de l’exercice 2010, Couche-Tard compte poursuivre ses investissements, avec discernement, afin, entre autres, de déployer son programme IMPACT. Compte tenu du contexte économique et de son accès à des liquidités à des conditions avantageuses, la compagnie est bien positionnée afin de réaliser des acquisitions et créer de la valeur. Toutefois, la compagnie continuera à faire preuve de patience afin de payer le juste prix en raison de la réalité du marché actuel. La compagnie a aussi l’intention de continuer à porter une attention continue à ses conditions d’approvisionnement ainsi qu’aux frais d’exploitation.



Finalement, tel que le veut son modèle d’affaires, Couche-Tard entend continuer d’accorder la priorité à la vente de produits frais ainsi qu’à l’innovation, y compris le lancement de nouveaux produits et services, afin de toujours mieux répondre aux besoins de ses nombreux clients.



Le 25 août 2009



Profil

Alimentation Couche-Tard inc. est le chef de file de l’industrie canadienne du commerce de

l’accommodation. En Amérique du Nord, Couche-Tard se situe au deuxième rang en tant que chaîne de magasins d’accommodation (intégrée ou non à une société pétrolière) en fonction du nombre de magasins. Couche-Tard a un réseau qui compte actuellement 5 906 magasins, dont 4 122 dotés d’unsite de distribution de carburant. Ces commerces sont répartis dans 11 grands marchés géographiques, dont huit aux États-Unis, couvrant 43 états et le district de Columbia, et trois au

Canada, couvrant dix provinces. Plus de 52 000 personnes œuvrent dans l’ensemble du réseau de

magasins et aux centres de services de Couche-Tard.



Source

Raymond Paré, vice-président et chef de la direction financière

Tél. : (450) 662-6632 poste 4607

relations.investisseurs@couche-tard.com



Les déclarations contenues dans ce communiqué, qui décrivent les objectifs, les projections, les estimations, les attentes ou les predictions de Couche-Tard peuvent constituer des déclarations prospectives au sens des lois sur les valeurs mobilières. Ces déclarations se caractérisent par l'emploi de verbes à la forme affirmative ou négative, tels que « prévoir », « évaluer », « estimer », « croire », ainsi que d'autres expressions apparentées. Couche-Tard tient à préciser que, par leur nature même, les déclarations prospectives comportent des risques et des incertitudes, et que ses résultats, ou les mesures qu'elle adopte, pourraient différer considérablement de ceux qui sont indiqués ou sous-entendus dans ces déclarations, ou pourraient avoir une incidence sur le degré de réalisation d'une projection particulière. Parmi les facteurs importants pouvant entraîner une différence considérable entre les résultats réels de Couche-Tard et les projections ou attentes formulées dans les déclarations prospectives, mentionnons les effets de l'intégration d'entreprises acquises et la capacité de concrétiser les synergies projetées, les fluctuations des marges sur les ventes d’essence, les variations de taux de change, la concurrence dans les secteurs de l’accommodation et du carburant ainsi que d'autres risques décrits en détail de temps à autre dans les rapports déposés par Couche-Tard auprès des autorités en valeurs mobilières du Canada et des États-Unis. À moins qu'elle n'y soit tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables, Couche-Tard nie toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement. Enfin, l’information prospective contenue dans ce document est basée sur l’information disponible en date de sa publication.



Webémission sur les résultats le 25 août 2009 à 15h30 (HNE)



Couche-Tard invite les analystes connus de la compagnie à faire parvenir au préalable et ce, avant 13h30 le 25 août 2009 (HNE), leurs deux questions auprès de la direction.



Les analystes financiers et investisseurs intéressés à écouter la webémission sur les résultats de

Couche-Tard pourront le faire le 25 août 2009 à 15h30 (HNE) en se rendant sur le site internet de la compagnie au www.couche-tard.com sous la rubrique Relations investisseurs/Présentations

Corporatives. Les personnes qui sont dans l’impossibilité d’écouter la webémission en direct pourront écouter l’enregistrement qui sera disponible pour une période de 90 jours suivant la webémission.



ÉTATS DES RÉSULTATS CONSOLIDÉS

(en millions de dollars américains, à l’exception des montants par action, non vérifiés)





Périodes de 12 semaines terminées les 19 juillet 20 juillet

2009 2008

$ $



Chiffre d'affaires 3 675,1 4 319,0



Coût des ventes (excluant l’amortissement

des immobilisations et des autres actifs

tels que présentés ci-dessous) 3 065,7 3 760,9



Marge brute 609,4 558,1



Frais d'exploitation, de vente,

administratifs et généraux 431,0 423,1



Amortissement des immobilisations

et des autres actifs 45,0 42,9



476,0 466,0



Bénéfice d'exploitation 133,4 92,1



Frais financiers 6,9 9,8



Bénéfice avant impôts sur les bénéfices 126,5 82,3



Impôts sur les bénéfices 35,4 35,1



Bénéfice net 91,1 47,2



Bénéfice net par action (note 4)



De base 0,49 0,24



Dilué 0,48 0,24



Nombre moyen pondéré d'actions (en milliers) 186 201 196 727



Nombre moyen pondéré d'actions - dilué (en milliers) 189 979 200 684



Nombre d'actions en circulation à la fin de la période (en milliers) 185 233 196 731



Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers consolidés.



ÉTATS DE LA VARIATION DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDÉS

(en millions de dollars américains, non vérifiés)



Période de 12 semaines terminée le 19 juillet 2009



Capital- actions /

Surplus d’apport /

Bénéficesnon répartis /

Cumul des autres éléments du résultat étendu /

Capitaux Propres /



$ $ $ $ $

Solde au début de la période 329,1 17,7 932,6 46,6 1 326,0

Résultat étendu :



Bénéfice net 91,1 91,1



Variation des redressements cumulés de

conversion de devises (1) 25,0 25,0



Variation de la juste valeur d’un instrument

financier désigné comme élément de

couverture de flux de trésorerie 0,5 0,5



Résultat étendu 116,6



Dividendes (6,0) (6,0)



Dépense de rémunération à base d’actions (note 6) 0,4 0,4



Rachat et annulation d’actions (5,7) (5,7)



Excédent du coût d’acquisition sur la valeur

comptable des actions à vote multiple catégorie A

et actions à droit de vote subalterne catégorie B

rachetées et annulées (20,1) (20,1)



Solde à la fin de la période 323,4 18,1 997,6 72,1 1 411,2





Période de 12 semaines terminée le 20 juillet 2008



Capital- actions /

Surplus d’apport /

Bénéfices non répartis /

Cumul des autres éléments du résultat étendu /

Capitaux Propres /



$ $ $ $ $



Solde au début de la période 348,8 15,6 775,0 114,3 1 253,7



Résultat étendu :



Bénéfice net 47,2 47,2



Variation des redressements cumulés de

conversion de devises (1) 2,2 2,2



Résultat étendu 49,4



Dividendes (6,8) (6,8)



Dépense de rémunération à base d’actions (note 6) 0,8 0,8



Solde à la fin de la période 348,8 16,4 815,4 116,5 1 297,1



(1) Pour la période de 12 semaines terminée le 19 juillet 2009, ce montant inclus un gain de 43,0 $ (déduction faite d’impôts sur les bénéfices de 16,7 $). Pour la période de 12 semaines terminée le 20 juillet 2008 ce montant inclus un gain de 5,9 $ (déduction faite d’impôts sur les bénéfices de 2,8 $). Ces gains découlent de la conversion de la dette à long terme libellée en dollars américains, désignée à titre d’instrument de couverture de risque de change sur l’investissement net de la compagnie dans ses opérations étrangères autonomes.



Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers consolidés.



ÉTATS DES FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉS

(en millions de dollars américains, non vérifiés)



Périodes de 12 semaines terminées les 19 juillet 20 juillet

2009 2008

$ $

Activités d'exploitation

Bénéfice net 91,1 47,2



Ajustements afin de concilier le bénéfice net avec les rentrées de fonds

nettes liées aux activités d’exploitation



Amortissement des immobilisations et des autres actifs, déduction faite

de l’amortissement des crédits reportés 39,0 38,1



Impôts futurs 11,6 9,6



(Gain) perte sur la cession d’immobilisations

et d’autres actifs (0,1) 0,9



Crédits reportés 2,0 2,3



Autres 4,2 4,4



Variations du fonds de roulement hors caisse (69,6) (44,3)



Rentrées de fonds nettes liées aux

activités d’exploitation 78,2 58,2



Activités d’investissement



Acquisitions d’entreprises (note 3) (61,4) (65,1)



Acquisitions d’immobilisations (26,1) (35,0)



Produits tirés de la cession d'immobilisations

et d'autres actifs 4,7 2,4



Augmentation des autres actifs (3,8) (2,9)



Produits tirés de transactions de cession-bail 3,1 -



Sorties de fonds nettes liées aux

activités d'investissement (83,5) (100,6)



Activités de financement



Rachat d'actions (28,3) -



Augmentation nette des emprunts à long terme 27,7 29,1

(Sorties) rentrées de fonds nettes liées aux

activités de financement (0,6) 29,1



Effet des fluctuations du taux de change sur la trésorerie et les équivalents

de trésorerie 5,0 0,8



Diminution nette de la trésorerie et

des équivalents de trésorerie (0,9) (12,5)



Trésorerie et équivalents de trésorerie

au début de la période 173,3 216,0



Trésorerie et équivalents de trésorerie

à la fin de la période 172,4 203,5



Informations supplémentaires :

Intérêts versés 13,0 14,3

Impôts sur les bénéfices versés 26,8 24,9



Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers consolidés.





BILANS CONSOLIDÉS

(en millions de dollars américains)



Au 19 juillet

2009 (non vérifié) Au 26 avril 2009

$ $

Actif

Actif à court terme

Trésorerie et équivalents de trésorerie 172,4 173,3



Débiteurs 269,5 225,4



Stocks 443,5 400,3



Frais payés d'avance 22,1 8,5



Impôts futurs 37,4 37,0



944,9 844,5



Immobilisations 1 844,1 1 789,4



Écarts d’acquisition 398,4 384,8



Marques de commerce et licences 173,8 172,0



Frais reportés 10,6 10,9



Autres actifs 52,8 49,8



Impôts futurs 6,3 4,5



3 430,9 3 255,9



Passif

Passif à court terme

Créditeurs et charges à payer 793,9 758,1



Impôts sur les bénéfices à payer 25,8 26,3



Impôts futurs 0,9 0,7



Portion à court terme de la dette à long terme 2,8 3,9



823,4 789,0



Dette à long terme 776,8 745,3



Crédits reportés et autres éléments de passif 264,2 259,0



Impôts futurs 155,3 136,6



2 019,7 1 929,9



Capitaux propres

Capital-actions 323,4 329,1



Surplus d'apport 18,1 17,7



Bénéfices non répartis 997,6 932,6



Cumul des autres éléments du résultat étendu 72,1 46,6



1 411,2 1 326,0



3 430,9 3 255,9



Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers consolidés.





NOTES COMPLÉMENTAIRES AUX ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

(en millions de dollars américains, à l’exception des montants par action et des options d’achat d’actions, non vérifiées)





1. PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS



Les états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés ont été préparés par la compagnie conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada (PCGR canadiens) et n’ont pas fait l’objet d’une mission d’examen par les vérificateurs externes de la compagnie. La préparation des états financiers consolidés repose sur des conventions et méthodes comptables qui concordent avec celles qui ont été employées dans la préparation des états financiers consolidés annuels vérifiés de l'exercice terminé le 26 avril 2009, à l’exception des changements de conventions comptables décrits à la note 2 des présents états financiers. Les états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés ne comprennent pas toute l’information exigée pour les états financiers complets et devraient être lus à la lumière des états financiers consolidés annuels vérifiés et des notes complémentaires figurant dans le rapport annuel 2009 de la compagnie (le rapport annuel 2009). Les résultats d'exploitation pour les périodes intermédiaires présentées ne reflètent pas nécessairement les résultats attendus de l’exercice entier. Les activités de la compagnie ont un caractère saisonnier. La période d’activité la plus importante se situe au premier semestre de chaque exercice, lequel inclut les ventes de la saison estivale.



2. CHANGEMENTS DE CONVENTIONS COMPTABLES



Écart d’acquisition et actifs incorporels



Le 27 avril 2009, la compagnie a adopté le nouveau chapitre 3064, « Écarts d’acquisition et actifs incorporels », qui remplace les chapitres 3062, « Écarts d’acquisition et autres actifs incorporels » et 3450, « Frais de recherche et de développement » du Manuel de l’Institut Canadien des Comptables Agréés (ICCA). Le nouveau chapitre établit des normes relatives à la comptabilisation, à l’évaluation, à la présentation et aux informations à fournir quant à l’écart d’acquisition après sa constatation initiale et aux actifs incorporels par des entreprises à but lucratif. Les normes portant sur l’écart d’acquisition ne diffèrent pas de celles incluses dans le chapitre 3062 précédent. L’adoption de cette nouvelle norme n’a pas eu d’incidence sur les états financiers consolidés de la compagnie.



3. ACQUISITIONS D’ENTREPRISES



Le 28 mai 2009, la compagnie a conclu l’acquisition de 43 magasins corporatifs situés dans le marché de Phoenix en Arizona, aux États-Unis, auprès de ExxonMobil Corporation. La compagnie loue les terrains et les immeubles pour neuf sites, elle possède l’immeuble et loue le terrain pour un site et elle est propriétaire de ces mêmes actifs pour les autres sites. Dans le cadre de cette acquisition, ExxonMobil a également transféré à la compagnie les droits de la marque de commerce «On the Run» aux États-Unis ainsi que le réseau américain composé de 444 magasins franchisés opérant sous cette marque de commerce;



Au cours du trimestre, la compagnie a également fait l’acquisition d’un magasin par l’entremise d’une transaction distincte.



Ces acquisitions ont été effectuées pour une contrepartie totale en espèces de 61,4 $, incluant les frais d’acquisition directs. Les répartitions préliminaires du prix d’achat des acquisitions ont été établies selon les informations disponibles ainsi que sur la base d’évaluations préliminaires et d’hypothèses que la direction juge raisonnables. La compagnie n’ayant pas terminé son appréciation de la juste valeur des actifs acquis pour toutes ces transactions, les répartitions préliminaires du prix d’achat de certaines acquisitions sont sujettes à des ajustements aux justes valeurs des actifs et passifs jusqu’à ce que le processus soit terminé. Les allocations préliminaires sont basées sur les justes valeurs à la date d’acquisition :



Actifs corporels acquis $

Stocks 3,8



Immobilisations 57,7



Autres actifs 0,1



Actif corporel total 61,6



Passifs pris en charge

Créditeurs et charges à payer 1,0



Crédits reportés et autres éléments de passif 0,7



Passif total 1,7



Actif corporel net acquis 59,9



Actifs incorporels 1,3



Écarts d’acquisition 0,2



Contrepartie totale payée en espèces, incluant les frais d’acquisition directs 61,4



La compagnie estime que le montant d’écarts d’acquisition déductible aux fins fiscales se chiffre à approximativement 0,1 $.

-------



NOTES COMPLÉMENTAIRES AUX ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

(en millions de dollars américains, à l’exception des montants par action et des options d’achat d’actions, non vérifiées)



4. BÉNÉFICE NET PAR ACTION



Période de 12 semaines terminée le 19 juillet 2009

Bénéfice net Nombre moyen pondéré d’actions (en milliers) Bénéfice net par action

$ $



Période de 12 semaines terminée le 20 juillet 2008

Bénéfice net Nombre moyen pondéré d’actions (en milliers) Bénéfice net par action

$ $



Bénéfice net de base attribuable aux

actionnaires de catégories A et B

91,1 186 201 0,49 47,2 196 727 0,24



Effet dilutif des options d’achat d’actions

3 778 0,01 3 957 -



Bénéfice net dilué disponible aux

actionnaires de catégories A et B

91,1 189 979 0,48 47,2 200 684 0,24







Compte tenu de leur effet antidilutif, un total de 1 719 775 options d’achat d’actions est exclu du calcul du bénéfice net dilué par action pour la période de 12 semaines terminée le 19 juillet 2009. Un total de 1 599 839 options d’achat d’actions est exclu du calcul pour la période correspondante de 12 semaines terminée le 20 juillet 2008.



5. CAPITAL-ACTIONS



Au 19 juillet 2009, la compagnie a d’émises et en circulation 53 708 112 (53 881 212 au 20 juillet 2008) actions à vote multiple catégorie A comportant dix votes par action et 131 524 524 (142 849 776 au 20 juillet 2008) actions à droit de vote subalterne catégorie B comportant un vote par action.



Le 8 août 2008, la compagnie a implanté un programme de rachat d’actions lui permettant de racheter un maximum de 2 693 860 actions à vote multiple catégorie A (représentant 5,0 % des 53 877 212 actions à vote multiple catégorie A émises et en circulation au 29 juillet 2008) et un maximum de 14 031 210 actions à droit de vote subalterne catégorie B (représentant 10,0 % des 140 312 108 actions à droit de vote subalterne catégorie B détenues dans le public, tel que définit par les règles applicables, au 29 juillet 2008). Les rachats ont pour effet de réduire le nombre d’actions à vote multiple catégorie A et d’actions à droit de vote subalterne catégorie B émises et en circulation et d’entraîner une augmentation au pro rata de la participation relative des actionnaires dans le capital-actions de la compagnie. Les actions rachetées en vertu du programme de rachat d’actions sont annulées dès le rachat. Au cours de la période de 12 semaines terminée le 19 juillet 2009, en vertu de ce programme, la compagnie a racheté 2 300 actions vote multiple catégorie A à un prix moyen de 13,19 $ CA et 2 445 700 actions à droit de vote subalterne catégorie B à un prix moyen de 13,20 $ CA. Sur une base cumulative depuis le début du programme, les rachats ont totalisé 17 600 actions à vote multiple catégorie A à un prix moyen de 13,18 $ CA et 9 929 100 actions à droit de vote subalterne catégorie B à un prix moyen de 13,07 $ CA.



6. RÉMUNÉRATION ET AUTRES PAIEMENTS À BASE D’ACTIONS



Options d’achat d’actions



Le nombre d’options d’achat d’actions à droit de vote subalterne catégorie B émises au 19 juillet 2009 est de 8 759 703 (9 002 239 au 20 juillet 2008). Ces options d’achat d’actions peuvent être graduellement levées à différentes dates jusqu’au 1er mai 2019 à un prix de levée variant 2,38 $ CA à 25,71 $ CA. Il y a eu un octroi de 15 000 options d’achat d’actions depuis le début de l’exercice comportant un prix de levée de 13,15 $ CA.



Pour la période de 12 semaines terminée le 19 juillet 2009, le coût de la rémunération imputé aux résultats est de 0,4 $. Pour la période correspondante de 12 semaines terminée le 20 juillet 2008, le coût de la rémunération imputé aux résultats est de 0,8 $.



La juste valeur des options octroyées a été estimée à la date d’octroi au moyen du modèle d’évaluation d’options de Black et Scholes en fonction des hypothèses suivantes pour les options octroyées depuis le début de la période :



• un taux d’intérêt sans risque de 2,56 % ;

• une durée prévue de 8 ans ;

• une volatilité du prix de l’action de 33 % ;

• un dividende trimestriel prévu de 0,035 $ CA par action.



La juste valeur moyenne pondérée des options d’achat d’actions octroyées depuis le début de l’exercice est de 4,67 $ CA (5,63 $ CA au 20 juillet 2008). La description du régime offert par la compagnie est présentée à la note 20 des états financiers consolidés figurant dans le rapport annuel 2009. Régime d’attribution d’actions fictives



NOTES COMPLÉMENTAIRES AUX ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

(en millions de dollars américains, à l’exception des montants par action et des options d’achat d’actions, non vérifiées)



Le 1er mai 2009, la compagnie a implanté un régime d’attribution d’actions fictives (les AF) permettant au conseil d’administration, par le biais de son comité de ressources humaines et de gouvernance, d’octroyer des AF, aux dirigeants et à certains employés clés de la compagnie (les Participants). Un AF est une unité nominale, ayant une valeur basée sur le prix de fermeture moyen pondéré pour un lot régulier d’action à droit de vote subalterne catégorie B de la compagnie (Actions catégorie B) à la Bourse de Toronto pour les cinq jours précédent immédiatement la date d’octroi. Les AF donnent l’opportunité au Participant de recevoir une rémunération en espèces équivalente à la juste valeur marchande des actions catégorie B sur le marché libre de la Bourse de Toronto à l’acquisition des droits des AF. Chaque AF octroyé initialement est acquise au plus tard une journée avant la troisième date anniversaire de la date d’octroi en fonction, notamment, de l’atteinte d’objectifs de performance de la compagnie, sur une période de 3 ans, basés sur des étalons internes et externes. Les AF sont anti-dilutives puisqu’elles sont payables uniquement en espèces.



Le coût de rémunération des AF et le passif y afférent sont comptabilisés linéairement sur la période d’acquisition correspondante basé sur la juste valeur marchande des actions catégorie B et la meilleure estimation du nombre d’AF qui seront ultimement payables. Le passif est ajusté à chaque période pour refléter toute variation de la juste valeur marchande des actions catégorie B. Pour la période de 12 semaines terminée le 19 juillet 2009, la compagnie a octroyé 189 247 AF et le coût de rémunération est de 0,2 $. Au 19 juillet 2009, 189 247 AF étaient en circulation. Au bilan consolidé, le passif relié au régime d’attribution d’actions fictives est comptabilisée dans les crédits reportés et autres éléments de passif.



Afin de gérer les risques actuels et prévus reliés aux variations de la juste valeur marchande des AF octroyés par la compagnie, la compagnie a conclus une entente financière avec une institution financière de première qualité qui inclus un instrument financier dérivé intégré (l’Instrument) avec un sous-jacent représentant 189 247 actions catégorie B et est comptabilisé à la juste valeur marchande dans les autres actifs au bilan consolidé. L’entente sera ajustée au besoin pour refléter les nouvelles attributions et/ou règlements sur les AF.



La compagnie a documenté et désigné l’Instrument comme un élément de couverture de flux de trésorerie de la transaction de règlement en espèces prévue des AF octroyés. La compagnie a déterminé que l’Instrument représente une couverture efficace, tant lors de la mise en place de la couverture que pendant la durée de l’Instrument. Les variations de la juste valeur sont initialement comptabilisées aux autres éléments du résultat étendu consolidé et sont subséquemment reclassés au bénéfice net consolidé au même moment où la variation de la juste valeur marchande des AF est comptabilisée au bénéfice net consolidé. Advenant qu’une tranche de la couverture deviendrait inefficace ou advenant que la compagnie en vienne à s’attendre que la totalité ou qu’un partie du gain ou de la perte comptabilisé précédemment pour l’instrument aux autres éléments du résultat étendu ne serait pas recouvrable, la compagnie reclasserait immédiatement le gain ou la perte reliée à la tranche inefficace ou non-recouvrable de la couverture au bénéfice net consolidé. Au 19 juillet 2009, la juste valeur marchande de l’Instrument est de 0,5 $.



7. AVANTAGES SOCIAUX FUTURS



Pour la période de 12 semaines terminée le 19 juillet 2009, le total des coûts nets des avantages sociaux futurs de la compagnie inclut dans l’état des résultats consolidés est de 2,1 $. Le coût pour la période correspondante de 12 semaines terminée le 20 juillet 2008 est de 1,5 $. Les régimes de retraite de la compagnie sont décrits à la note 21 des états financiers consolidés figurant dans le rapport annuel 2009.





NOTES COMPLÉMENTAIRES AUX ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

(en millions de dollars américains, à l’exception des montants par action et des options d’achat d’actions, non vérifiées)





8. INFORMATION SECTORIELLE



La compagnie exploite des magasins d'accommodation aux États-Unis et au Canada. Elle exerce essentiellement ses activités dans un seul secteur isolable, soit la vente de produits de consommation immédiate et de carburant par l'entremise de magasins corporatifs ou de franchises. L'exploitation des magasins d'accommodation se fait sous plusieurs bannières, don’t Couche-Tard, Mac's et Circle K. Les revenus de sources externes proviennent principalement de deux catégories, soit les marchandises et les services ainsi que le carburant.



Le tableau suivant fournit de l'information sur les principales catégories de produits ainsi que de l'information d'ordre géographique :



Période de 12 semaines Période de 12 semaines

terminée le 19 juillet 2009 terminée le 20 juillet 2008

Canada États-Unis Total Canada États-Unis Total

$ $ $ $ $ $



Produits de clients externes (a)



Marchandises et services

437,1 953,7 1 390,8 444,2 857,8 1 302,0



Carburant

372,8 1 911,5 2 284,3 394,5 2 622,5 3 017,0



809,9 2 865,2 3 675,1 838,7 3 480,3 4 319,0



Marge brute



Marchandises et services

149,3 312,7 462,0 157,5 277,9 435,4



Carburant

28,0 119,4 147,4 21,7 101,0 122,7



177,3 432,1 609,4 179,2 378,9 558,1



Immobilisations

et écarts d’acquisition (a)

469,0 1 773,5 2 242,5 517,2 1 688,1 2 205,3



(a) Les zones géographiques sont délimitées en fonction de l'endroit où la compagnie génère les produits d'exploitation (l'endroit où se fait la vente) ainsi que l'emplacement des immobilisations et des écarts d'acquisition.





9. NOUVELLES NORMES COMPTABLES PUBLIÉES RÉCEMMENT MAIS NON ENCORE APPLIQUÉES



Modifications comptables



En juin 2009, l’ICCA a modifié le chapitre 1506, « Modifications comptables », afin d’exclure du champ l’application de ce chapitre, les changements de méthodes comptables découlant du remplacement complet du référentiel comptable des entreprises. Cette modification entre en vigueur pour les exercices débutant après le 1er juillet 2009.



Instruments financiers - comptabilisation et évaluation



En juin 2009, l’ICCA a modifié le chapitre 3855, « Instruments financiers - comptabilisation et évaluation » afin de clarifier l’application de la méthode du taux d’intérêt effectif par suite de la dépréciation d’un titre de créance. La modification clarifie également le moment auquel une option de règlement anticipé incorporé est séparé de son instrument d’emprunt hôte aux fins de la comptabilité. Cette modification entre en vigueur le 1er janvier 2011, date à laquelle les entreprises ouvertes canadiennes auront adopté les IFRS. À l’heure actuelle, la compagnie n’a pas l’intention d’adopter la modification par anticipation. Elle évalue actuellement l’incidence qu’aura l’adoption de cette modification.



Instruments financiers - informations à fournir



En juin 2009, l’ICCA a modifié le chapitre 3862, « Instruments financiers - informations à fournir » afin d’étoffer les obligations d’information sur le risque de liquidité des instruments financiers. La modification inclus également de nouvelles obligations d’information sur les évaluations de la juste valeur des instruments financiers. Cette modification entre en vigueur le 1er janvier 2011, date à laquelle les entreprises ouvertes canadiennes auront adopté les IFRS. À l’heure actuelle, la compagnie n’a pas l’intention d’adopter la modification par anticipation. Elle évalue actuellement l’incidence qu’aura l’adoption de cette modification.

INFO PLUSRetour aux nouvelles de Québec Franchise

Partagez cette page



  • FIER PARTENAIRE DU SALON
  • Salon Expo Franchise
  • Prochain en 2019 :
    Les 16 et 17 novembre 2019 à Montréal (Palais des congrès)
  • FOURNISSEURS EN VEDETTE
  • C.J.Pellan
  • Banque TD
  • Mixcom
  • Jean H. Gagnon
  • RFAQ
  • Jurifax
  • Cité boom

Index des franchises et des occasions d'affaires à vendre par ordre alphabétique