Salon Expo Franchise
Dollar ou Deux Plus!
Logo Québec Franchise

En octobre, l'emploi est resté pratiquement inchangé pour le deuxième mois consécutif


5 novembre 2010

Enquête sur la population active



Octobre 2010 (Communiqué précédent)



En octobre, l'emploi est resté pratiquement inchangé pour le deuxième mois consécutif, la croissance du travail à temps plein ayant neutralisé le recul du travail à temps partiel. Le taux de chômage a légèrement baissé pour se fixer à 7,9 % et s'est maintenu autour de 8 % au cours des sept derniers mois.

Emploi



Depuis octobre 2009, l'emploi total a progressé de 375 000 (+2,2 %), surtout grâce à la vigueur observée au premier semestre de 2010, période au cours de laquelle les hausses de l'emploi se sont chiffrées à 51 000 par mois en moyenne. Durant les quatre derniers mois, par contre, la croissance mensuelle de l'emploi s'est établie à 5 700 en moyenne.



En octobre, le nombre d'employés du secteur privé a augmenté, tandis que celui des travailleurs indépendants a diminué. L'emploi dans le secteur public n'a pas varié.



Le nombre de travailleurs à temps plein s'est accru de 47 000 en octobre, alors que celui des travailleurs à temps partiel a baissé de 44 000. Au cours des trois derniers mois, les pertes au chapitre du travail à temps partiel ont été contrebalancées par la croissance du travail à temps plein.



L'emploi a progressé chez les personnes âgées de 55 ans et plus, et presque entièrement chez les femmes. Parallèlement, une baisse de l'emploi du même ordre a été observée chez les personnes âgées de 25 à 54 ans.



L'Alberta a connu une hausse de l'emploi en octobre, alors que la Nouvelle-Écosse a enregistré une forte baisse à ce chapitre. L'emploi a peu varié dans les autres provinces.

Note aux lecteurs



Les estimations tirées de l'Enquête sur la population active (EPA) sont fondées sur un échantillon et sont donc sujettes à la variabilité d'échantillonnage. Les estimations visant de petites régions géographiques ou de petites branches d'activité seront associées à une variabilité plus importante. Pour une explication de la variabilité d'échantillonnage des estimations et de la méthode d'évaluation de cette variabilité à l'aide de l'erreur-type, veuillez consulter la section de la publication Information sur la population active (71-001-X, gratuite) traitant de la qualité des données.



À moins d'indication contraire, les données du présent communiqué sont désaisonnalisées, ce qui facilite la comparaison car les effets des variations saisonnières sont supprimés.



Les pertes observées dans les commerces de détail et de gros ont été neutralisées par des hausses dans l'information, la culture et les loisirs, dans la construction et dans l'agriculture. Le secteur de la construction a poursuivi sa tendance à la hausse amorcée en juillet 2009.



La rémunération horaire moyenne des employés a augmenté de 2,1 % en octobre par rapport à ce qu'elle était un an plus tôt.

Taux de chômage

Le secteur privé enregistre une hausse de l'emploi



Le nombre d'employés du secteur privé a augmenté de 38 000 en octobre, tandis que le nombre de travailleurs indépendants a diminué de 24 000. Parallèlement, l'emploi dans le secteur public n'a pratiquement pas varié.



Au cours de l'année écoulée, il y avait 337 000 employés de plus dans le secteur privé et 134 000 de plus dans le secteur public. Par contre, le nombre de travailleurs indépendants a diminué de 96 000 durant cette période.

Le travail à temps plein continue de progresser



Le nombre de personnes travaillant à temps plein a continué d'augmenter en octobre, en hausse de 47 000, ce qui a porté à 164 000 la progression totale des trois derniers mois. Parallèlement, le nombre total d'heures travaillées a légèrement progressé.



L'emploi à temps partiel a fléchi de 44 000 en octobre, et les baisses totales des trois derniers mois se sont chiffrées à 132 000.

Le secteur de la construction affiche une croissance de l'emploi en octobre



En octobre, l'emploi dans le secteur de la production des biens a connu une hausse de 36 000, animée par une progression de 21 000 dans la construction. Depuis octobre 2009, l'emploi dans la construction a progressé de 6,0 % (+72 000), ce qui représente l'un des taux de croissance les plus élevés de tous les grands groupes d'industrie.



Dans le secteur des biens, l'emploi a également augmenté dans l'agriculture en octobre (+9 000), alors qu'il a légèrement progressé dans le secteur de la fabrication.



Le nombre de travailleurs dans le secteur des services a diminué de 33 000 en octobre, et les baisses se sont concentrées dans les commerces de détail et de gros (-29 000). Dans les services, seul le secteur de l'information, de la culture et des loisirs a enregistré une croissance appréciable, en hausse de 22 000.

Plus de femmes de 55 ans et plus travaillent



En octobre, l'emploi a augmenté de 16 000 chez les femmes de 55 ans et plus, alors qu'il a peu bougé chez les hommes de ce groupe d'âge. Parallèlement, le nombre de travailleurs de 25 à 54 ans a diminué de 16 000. L'emploi chez les jeunes n'a pas beaucoup varié en octobre, après avoir fortement reculé le mois précédent.



Entre octobre 2009 et octobre 2010, le taux de croissance d'emploi le plus élevé a été observé chez le groupe des 55 ans et plus, les hausses se situant à 7,7 % chez les hommes et à 7,4 % chez les femmes.



Au cours de cette période d'un an, l'emploi a également progressé chez les hommes âgés de 25 à 54 ans, en hausse de 117 000 ou de 1,9 %. Chez les femmes de ce groupe d'âge, la croissance de l'emploi a été nettement plus faible (+27 000 ou +0,5 %).

L'emploi progresse en Alberta



En Alberta, le nombre de travailleurs a augmenté de 17 000 en octobre, après deux mois de faible variation. Cette hausse a porté la croissance totale de l'emploi des 12 derniers mois à 46 000 ou à 2,3 %, soit un taux légèrement supérieur à la moyenne nationale de 2,2 %.



En octobre, l'emploi a également progressé à l'Île-du-Prince-Édouard (+1 200). Malgré cette hausse, l'emploi dans la province est resté à peu près au niveau observé 12 mois plus tôt.



Au Québec, l'emploi a connu peu de variation en octobre. Le taux de chômage a augmenté de 0,3 point de pourcentage pour atteindre 8,0 %, en raison de l'augmentation du nombre de personnes à la recherche de travail.



En Ontario aussi l'emploi n'a pas beaucoup varié en octobre, mais le taux de chômage a légèrement diminué de 0,2 point de pourcentage pour s'établir à 8,6 % sous l'effet de la baisse du nombre d'hommes de 25 ans et plus sur le marché du travail.



En Nouvelle-Écosse, l'emploi s'est replié de 8 600 en octobre, après avoir augmenté le mois précédent. Ce recul a fait monter de 0,8 point de pourcentage le taux de chômage, celui-ci étant passé à 9,8 %.



L'emploi à Terre-Neuve-et-Labrador a fléchi de 2 300 en octobre. La diminution du nombre de personnes sur le marché du travail a fait baisser le taux de chômage, celui-ci étant passé à 13,0 %, soit son plus bas niveau depuis juin 2008.

Le repli du marché du travail au Canada deux ans plus tard



L'emploi au Canada a atteint un sommet à l'automne 2008, et a ensuite fortement diminué pendant une période de neuf mois. Mais depuis l'été 2009, l'emploi a progressé, particulièrement dans la première moitié de 2010.



Bien que l'emploi ait regagné son niveau atteint en octobre 2008, c'est-à-dire celui d'avant la récession, le taux de chômage se situe encore autour de 8 %, soit bien au-dessus du taux de 6,2 % d'avant la récession. Pendant cette période de deux ans, la population en âge de travailler (15 ans et plus) s'est accrue de 2,9 %, et la population active (c'est-à-dire les personnes qui travaillent ou qui cherchent du travail) a progressé de 1,9 %.



Parmi les provinces qui ont connu une croissance de l'emploi depuis octobre 2008 figurent Terre-Neuve-et-Labrador (+3,1 %), le Manitoba (+2,9 %), l'Île-du-Prince-Édouard (+2,3 %), le Québec (+1,5 %), la Saskatchewan (+0,9 %) et la Colombie-Britannique (+0,6 %). Parallèlement, l'emploi est resté en deçà des niveaux enregistrés en octobre 2008 au Nouveau-Brunswick (-1,8 %), en Nouvelle-Écosse (-1,7 %), en Alberta (-1,1 %) et en Ontario (-0,9 %).



Ces écarts provinciaux s'expliquent partiellement par la composition industrielle de l'économie. Au cours de ces deux années, l'emploi dans le secteur de la fabrication a diminué de 10,8 %, et des baisses importantes ont été observées en Ontario et en Alberta. Le secteur du transport et de l'entreposage a fléchi de 5,4 %, et de fortes baisses ont été notées en Ontario, au Québec, en Alberta et au Nouveau-Brunswick. L'emploi dans les ressources naturelles a diminué de 2,6 % par rapport à octobre 2008, ce recul ayant particulièrement touché le Québec, la Colombie-Britannique et la Nouvelle-Écosse.



Les hausses enregistrées dans la construction ont été observées dans l'ensemble du pays, l'emploi dans ce secteur ayant regagné son niveau d'avant la récession. Seule la Colombie-Britannique fait exception à ce chapitre, puisqu'elle a connu une baisse de 13,6 % de l'emploi dans la construction par rapport au niveau enregistré en octobre 2008.



Par rapport à octobre 2008, l'emploi a progressé tout particulièrement dans les soins de santé et l'assistance sociale (+6,7 %) ainsi que dans les services professionnels, scientifiques et techniques (+6,7 %). Toutes les provinces ont connu des hausses d'emploi dans les soins de santé et l'assistance sociale, mais la croissance a été particulièrement forte en Alberta, en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador. Quant à la progression de l'emploi dans les services professionnels, scientifiques et techniques, elle s'est surtout manifestée au Québec, en Ontario, en Colombie-Britannique et au Manitoba.



L'emploi a fortement diminué durant la période de repli chez les jeunes (de 15 à 24 ans) et chez les hommes de 25 à 54 ans. Chez les jeunes, l'emploi en octobre 2010 est demeuré de 7,8 % en deçà du niveau enregistré en octobre 2008, tandis que le nombre de travailleurs de 25 à 54 ans était légèrement inférieur au niveau enregistré avant la récession (-1,0 % chez les hommes et -0,7 % chez les femmes). Le groupe des 55 ans et plus, en revanche, a connu une progression de l'emploi entre octobre 2008 et octobre 2010, en hausse de 13,5 % pour les femmes et de 10,0 % pour les hommes.



L'emploi à temps plein a fortement diminué pendant la période de repli, tandis que l'emploi à temps partiel a progressé. Bien que l'emploi total soit retourné au niveau enregistré avant la récession, le nombre de travailleurs à temps plein est demeuré de 102 000 (-0,7 %) en deçà du sommet atteint avant la récession, tandis que le nombre de travailleurs à temps partiel a augmenté de 110 000 (+3,5 %).



Le nombre total d'heures travaillées a considérablement fléchi durant la récession (-3,7 %), mais il s'est redressé depuis, augmentant de 2,9 %. Toutefois, contrairement à l'emploi total, le nombre d'heures travaillées en octobre 2010 est demeuré de 0,9 % en deçà du niveau d'octobre 2008.

La croissance des heures travaillées est plus lente que celle de l'emploi

INFO PLUSRetour aux nouvelles de Québec Franchise

Partagez cette page



  • FIER PARTENAIRE DU SALON
  • Salon Expo Franchise
  • Prochain en 2019 :
    Les 16 et 17 novembre 2019 à Montréal (Palais des congrès)
  • FOURNISSEURS EN VEDETTE
  • C.J.Pellan
  • Banque TD
  • Mixcom
  • Jean H. Gagnon
  • RFAQ
  • Jurifax
  • Cité boom

Index des franchises et des occasions d'affaires à vendre par ordre alphabétique