Dollar ou Deux Plus!
Boston Pizza
Logo Québec Franchise

Estimations de la population du Canada -Avril 2010


29 juin 2010

Le lundi 28 juin 2010 >



Premier trimestre de 2010 (données provisoires)

La population du Canada a franchi la barre des 34 millions. Au 1er avril 2010, la population était estimée à 34 019 000, en hausse de 88 100 (+0,26 %) par rapport au 1er janvier 2010. Les quatre provinces de l'Ouest ont toutes affiché un taux de croissance supérieur à la moyenne nationale.

Plus des deux tiers (71 %) de l'accroissement démographique au premier trimestre proviennent du solde migratoire international alors que 29 % sont expliqués par l'accroissement naturel.

L'augmentation était inférieure à celle de 91 400 enregistrée au cours de la même période en 2009. Les deux facteurs à l'origine de la croissance démographique du pays — l'accroissement naturel et le solde migratoire international — se sont accrus à un rythme plus lent.

Malgré une augmentation du nombre d'immigrants au cours du premier trimestre par rapport à la même période l'année dernière, le solde migratoire international canadien a diminué. Cela était en grande partie le résultat d'une importante baisse du solde des résidents non permanents.

La région Atlantique

La population de Terre-Neuve-et-Labrador a atteint 510 900, en hausse de 0,02 %. La province a connu sa première croissance démographique lors d'un premier trimestre depuis 1992. Cette croissance résulte principalement d'un solde migratoire interprovincial (+200) plus élevé.

Note aux lecteurs

Le présent communiqué contient des données sur les composantes de l'accroissement démographique du premier trimestre de 2010, qui ont contribué à l'estimation de la population au 1er avril 2010.

Le communiqué présente également une brève analyse des récents développements concernant le mouvement de la population tant à l'échelle du pays qu'à l'échelon des provinces et des territoires.

Les comparaisons historiques effectuées dans cette analyse concernent la période de 1971 à 2010, soit la période couverte par le système actuel de comptabilité démographique.

Accroissement naturel : La variation de la taille d'une population au cours d'une période donnée résultant de la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès.

Migration internationale : La migration internationale représente l'ensemble des déplacements de la population entre le Canada et l'étranger, accompagnés d'un changement de lieu habituel de résidence. On distingue à cet égard les immigrants, les émigrants, les émigrants de retour, le solde de l'émigration temporaire ainsi que le solde des résidents non permanents.

Résidents non permanents (aussi appelés résidents temporaires) : Les personnes d'un autre pays qui sont titulaires d'un permis de travail ou d'un permis d'études, ou qui revendiquent le statut de réfugié, ainsi que les membres de leur famille vivant avec elles au Canada.

La population de l'Île-du-Prince-Édouard a connu une croissance de 0,23 % pour atteindre 141 600, soit le plus important accroissement démographique pour un premier trimestre depuis 1983. Cet accroissement démographique est principalement attribuable à un solde positif de 300 immigrants internationaux.

La Nouvelle-Écosse a affiché une décroissance démographique de 0,03 % pour atteindre 940 500. Cette décroissance provient d'un accroissement naturel négatif, étant donné que le solde migratoire total de la province était quasiment nul.

La population du Nouveau-Brunswick s'est accrue de 0,08 % pour atteindre 751 300 au 1er avril 2010. Cette croissance s'explique notamment par un solde migratoire interprovincial positif (+400) qui est le plus élevé à être observé pour un premier trimestre depuis 1990.

Le centre du pays

La population du Québec s'est accrue de 0,20 % pour atteindre 7 886 100 au 1er avril 2010. Cette croissance démographique a atteint 16 100, soit la plus importante pour un premier trimestre depuis 1991. L'accroissement naturel de 5 700 et le solde migratoire international de 11 800 au Québec sont demeurés à des niveaux élevés.

En Ontario, la population a augmenté de 0,25 % pour atteindre 13 167 900 au 1er avril 2010, soit la plus forte augmentation pour un premier trimestre depuis 2005. Cette croissance est notamment attribuable aux plus faibles pertes migratoires interprovinciales (-2 100) à être observées pour un premier trimestre depuis 2005.

L'ouest du pays

La population du Manitoba a augmenté de 0,30 %, pour atteindre 1 232 700, soit sa plus forte croissance à être observée pour un premier trimestre depuis 1972. Cette progression est principalement attribuable à un solde migratoire international de plus de 2 600 personnes.

Au 1er avril 2010, la population de la Saskatchewan s'est établie à 1 041 700, en hausse de 0,36 %, soit la deuxième plus importante croissance parmi les provinces. Il s'agit, pour cette province, de la plus forte hausse pour un premier trimestre depuis 1972. La croissance a reposé notamment sur des soldes positifs tant en migration interprovinciale (+1 300) qu'internationale (+1 500).

L'Alberta a vu sa population s'accroître de 0,35 % pour atteindre 3 724 800, soit son plus faible accroissement démographique pour un premier trimestre depuis 1996. Cela s'explique surtout par le solde migratoire interprovincial (+300) le plus faible à être observé pour un premier trimestre depuis 1994.

La population de la Colombie-Britannique a augmenté de 0,37 % pour atteindre un peu plus de 4 510 900. Il s'agit d'un troisième trimestre consécutif pour lequel la Colombie-Britannique a affiché la plus forte croissance démographique parmi les provinces. Les trois quarts de cette croissance s'expliquent par le solde migratoire international (+12 300). La province a également affiché le plus fort solde migratoire interprovincial pour un troisième trimestre consécutif (+1 600).

Les territoires

Au cours du premier trimestre, les trois territoires ont présenté une croissance de population supérieure à celle de l'ensemble du pays : le Nunavut (+1,05 %), les Territoires du Nord-Ouest (+0,57 %) et le Yukon (+0,75 %).

Le Nunavut a connu sa croissance démographique la plus marquée depuis le deuxième trimestre de 2002 en grande partie en raison d'un solde migratoire interprovincial élevé. La croissance des Territoires du Nord-Ouest a découlé majoritairement de l'accroissement naturel. Pour le Yukon, la croissance a principalement reposé sur l'accroissement migratoire international le plus important à être observé depuis 1971.

INFO PLUSRetour aux nouvelles de Québec Franchise

Partagez cette page



  • FIER PARTENAIRE DU SALON
  • Salon Expo Franchise
  • Prochain en 2019 :
    Les 30 et 31 mars 2019 à Montréal (Palais des congrès)
  • FOURNISSEURS EN VEDETTE
  • C.J.Pellan
  • Banque TD
  • Mixcom
  • Jean H. Gagnon
  • RFAQ
  • Jurifax
  • Cité boom

Index des franchises et des occasions d'affaires à vendre par ordre alphabétique