Salon Expo Franchise
Parfait Ménage
Logo Québec Franchise

Groupe Sportscene affiche des résultats satisfaisants pour l’exercice 2010, malgré un contexte économique difficile


22 novembre 2010





· En dépit d’une conjoncture défavorable à l’industrie de la restauration, maintien de marges bénéficiaires comparables à celles de l’année précédente soit de 14,0 % pour le BAIIA(1) (14,1 % en 2009) et de 5,5 % pour le bénéfice net (5,5 % en 2009) ;

· Bénéfice net de 4,2 millions $ ou 1,01 $ par action, comparativement à 4,5 millions $ ou 1,07 $ par action l’année précédente ;

· Rendement de 15,3 % des capitaux propres ;

· Endettement total net de 0,2 million $ (0,7 % du capital investi total) au 29 août 2010, par rapport à 4,1 millions $ (13,2 % du capital investi) au 30 août 2009.

Montréal, le 18 novembre 2010 — Au cours de l’exercice terminé le 29 août 2010, GROUPE SPORTSCENE INC. (« Sportscene » ou « la Société » ; SPS.A / Bourse de croissance TSX), exploitant de la chaîne de restobars LA CAGE AUX SPORTS, a livré une performance jugée satisfaisante par la direction compte tenu de l’environnement économique plus difficile que prévu.



Les ventes du réseau la Cage aux Sports se sont chiffrées à 110,3 millions $ par rapport à 114,7 millions $ l’année précédente. Cette diminution de 3,8 %, de nature presqu’entièrement organique, s’explique par le climat d’incertitude économique qui a continué d’affecter l’industrie québécoise de la restauration en freinant les dépenses des consommateurs.



Cependant, Sportscene a réussi à sensiblement atténuer l’effet de la morosité économique sur l’achalandage des Cages en valorisant au maximum les grands événements sportifs de l’année, en particulier les séries éliminatoires de hockey et la tenue de cinq championnats de boxe par la filiale InterBox.



Les revenus consolidés de Sportscene se sont établis à 76,6 millions $ comparativement à 81,3 millions $ en 2009. Cette baisse de 5,7 % est en majeure partie attribuable à un calendrier de construction et de rénovation de Cages moins chargé que l’année précédente, alors que Sportscene était à implanter le nouveau concept de design intérieur. Cependant, la baisse des revenus provenant des activités de restauration, lesquels ont représenté 84,8 % des revenus consolidés, a été de 2,4 %.



Le BAIIA consolidé (bénéfice avant amortissement, intérêts et impôts (1)) de l’exercice 2010 a reculé de 6,7 % pour se chiffrer à 10,7 millions $ comparativement à 11,5 millions $ en 2009.



Toutefois, la marge de BAIIA a été relativement stable, passant de 14,1 % en 2009 à 14,0 % en 2010. Compte tenu de la conjoncture difficile, Sportscene attribue cette stabilité à ses efforts continus d’optimisation opérationnelle conjugués au virage emprunté depuis deux ans pour concentrer l’essentiel de ses ressources vers la valorisation de La Cage aux

Sports.



Sportscene a clos l’exercice 2010 avec un bénéfice net de 4,2 millions $ ou de 1,01 $ par action (de base et dilué) comparativement à 4,5 millions $ et 1,07 $ par action (de base et dilué) en 2009. La Société a ainsi livré un rendement de 15,3 % sur les capitaux propres moyens. La marge bénéficiaire nette par rapport aux revenus est demeurée stable, soit à 5,5 % en 2010 et 2009.



Par ailleurs, les activités d’exploitation de l’année ont généré des flux de trésorerie de 8,1 millions $. Cet apport de fonds, jumelé à la poursuite d’une approche prudente en matière d’investissement, a permis à la Société de réduire sa dette totale de 2,8 millions $ et d’augmenter ses liquidités disponibles à court terme de 1,1 million $, en plus de verser à ses actionnaires un dividende de 0,60 $ par action. Par conséquent, la Société a clos l’exercice 2010 avec un bilan encore plus solide, incluant des liquidités disponibles à court terme de 9,7 millions $ et un endettement total net d’à peine 0,2 million $.



2 Communiqué de presse – Groupe Sportscene inc.

Résultats du quatrième trimestre de l’exercice 2010



Pour la période de 13 semaines terminée le 29 août 2010, les ventes du réseau La Cage aux Sports ont diminué de 9,8 % pour se chiffrer à 22,4 millions $. En plus de la morosité économique, les ventes ont subi le contre effet d’un troisième trimestre exceptionnellement achalandé lors des séries éliminatoires de hockey.



Comme il est généralement le cas après cette période intense, les clients tendent à diminuer leurs sorties au cours des mois suivant les séries. De plus, une Cage a été fermée en juin 2010 afin d’être relocalisée en 2011.



Les revenus de Sportscene ont diminué de 15,4 % pour se chiffrer à 15,1 millions $ en raison principalement des calendriers de construction/rénovation et de championnats de boxe différents de ceux de l’année précédente. Notons cependant que la diminution des revenus de restauration a été de 5,2 %. Le BAIIA (1) trimestriel s’est établi à 1,4 million $ par rapport à 2,3 millions $ en 2009, dû à la décroissance organique des ventes du réseau et aux calendriers différents des autres activités. Ainsi, Sportscene a clos le trimestre avec un bénéfice net de 0,06 million $ ou 0,02 $ par action (de base et dilué) comparativement à 0,6 million $ ou 0,14 $ par action (de base et dilué) à la même période de l’année précédente.



Plan de match 2011

Le président et chef de la direction, Jean Bédard, a indiqué qu’au cours des derniers trimestres, la Société a mis en oeuvre une série de projets visant à relancer la croissance de la bannière La Cage aux Sports à partir de l’exercice 2011, tout en appariant plus étroitement son offre à la nouvelle réalité des consommateurs.



« Notre lecture du contexte économique et des tendances récentes de l’industrie de la restauration nous porte à croire que l’incertitude économique des deux dernières années a entrainé des changements importants dans les habitudes des consommateurs, dont les effets pourraient durer encore des mois. Ajoutons à cela l’arrivée d’une nouvelle génération de clients aux goûts et aux attentes spécifiques. C’est pourquoi, après avoir significativement développé et renforcé le volet « ambiance » de La Cage au cours des derniers exercices, nous nous emploierons cette année à revisiter, renouveler et renforcer notre volet « menu » afin d’assurer une offre de plats et de boissons, ainsi qu’un rapport qualité/prix, répondant aux nouvelles attentes des consommateurs. Ce faisant, nous continuerons également de valoriser l’ambiance « Sports, Gang, Fun » de La Cage, notamment en investissant dans les technologies de télécommunication les plus modernes et en capitalisant au maximum sur les événements sportifs suscitant le plus d’intérêt au sein de notre clientèle, incluant l’organisation de championnats de boxe par notre filiale InterBox. »



D’autre part, l’expansion physique du réseau La Cage aux Sports est également au menu de Groupe Sportscene pour l’exercice 2011 alors que trois nouvelles Cages seront construites, dont une a été inaugurée dans l’est de Montréal en octobre dernier. Une des Cages du réseau sera également relocalisée sur un site à plus grand potentiel.

Profil

Groupe Sportscene inc. exploite depuis 1984 la première chaîne de resto-bars d’ambiance sportive au Québec : La Cage aux Sports. Cette bannière regroupe, en date du 18 novembre 2010, 50 « Cages » don’t 35 que la Société gère en propriété exclusive ou en copropriété et 15 franchises. Jouissant d’une forte image de marque, elle accueille environ 7 millions de visiteurs chaque année. La Cage aux Sports se distingue par sa culture « Sports, Gang, Fun » qui s’exprime par un décor original, une ambiance festive, le recours aux technologies les plus modernes de télécommunication et la tenue de multiples concours et événements spéciaux au profit de sa clientèle. De plus, la Société gère un parc immobilier incluant un centre sportif et plusieurs bâtiments abritant des restaurants La Cage aux Sports. Enfin, Sportscene a développé une expertise dans certaines autres activités complémentaires telles que la construction, l’aménagement et la rénovation de Cages, le développement technologique lié à l’expansion du réseau La Cage aux Sports, ainsi que l’organisation d’activités à caractère sportif, dont des événements de boxe de calibre international.





Source : Groupe Sportscene inc.

Contacts : Jean Bédard, président du conseil, président et chef de la direction

Josée Pépin, directrice, comptabilité et divulgation

450-641-3011



(1) Le BAIIA n’est pas une mesure conforme aux principes comptables généralement reconnus au Canada. Dans l’état des résultats de Sportscene, le BAIIA correspond au poste « Bénéfice avant autres éléments ».

(2) La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques)

INFO PLUSRetour aux nouvelles de Québec Franchise

Partagez cette page



  • FIER PARTENAIRE DU SALON
  • Salon Expo Franchise
  • Prochain en 2019 :
    Les 30 et 31 mars 2019 à Montréal (Palais des congrès)
  • FOURNISSEURS EN VEDETTE
  • C.J.Pellan
  • Banque TD
  • Mixcom
  • Jean H. Gagnon
  • RFAQ
  • Jurifax
  • Cité boom

Index des franchises et des occasions d'affaires à vendre par ordre alphabétique