Salon Expo Franchise
Boston Pizza
Logo Québec Franchise

Malgré le contexte économique difficile, le commerce de détail demeure toujours un pilier dans l’économie du Québec


5 février 2014

Des ventes de 105,2 milliards, en hausse de 1,5 %.

« Malgré le contexte économique difficile, le commerce de détail
demeure toujours un pilier dans l’économie du Québec »
- Léopold Turgeon, président-directeur général du CQCD

Montréal, le 4 février 2014 – Avec des ventes au détail au Québec en 2013 de 105,2 milliards de dollars et une hausse de ces ventes de 1,5 % par rapport à 2012, le secteur du commerce de détail québécois a réussi à s’en sortir, encore une fois, de manière habile.

L’étude portant sur le bilan de l'année 2013 et les prévisions économiques pour 2014 a été réalisée par le Groupe Altus Recherche Marketing et est dévoilée aujourd’hui par le Conseil québécois du commerce
de détail (CQCD). Selon M. Léopold Turgeon, président-directeur général du CQCD, « cette étude
confirme à nouveau que les consommateurs ne dépenseront pas plus malgré l’arrivée de nouveaux
joueurs étrangers sur le marché québécois, mais que les parts de marché de ceux-ci seront partagées
par un plus grand nombre de joueurs et que cela a eu un impact certain sur les prix.»

Bilan des ventes par sous-secteurs d’activité du commerce de détail
Sept sous-secteurs du commerce de détail ont connu une croissance. Les deux ayant connu les
hausses les plus spectaculaires sont :
Pharmacies et magasins de produits et de soins personnels
(+10,8 %) et magasins de vêtements (+12,8 %).
Magasins de vêtements (Québec : + 12,8 %, Canada : + 3,8 %)
Pharmacies et magasins de produits de soins personnels (Québec : +10,7 %,
Canada : + 4,0 %)
Magasins d’accessoires de maison (Québec : + 3,7 %, Canada : + 1,4 %)
Automobiles et pièces (Québec : + 3,6 %, Canada : + 5,8 %)
Magasins de marchandises diverses (Québec : + 2,5 %, Canada : + 1,7 %)
Magasins de détail divers (Québec : + 2,4 %, Canada : + 4,7 %)
Magasins d’articles de sport, de passe-temps, de musique et les librairies
(Québec : + 1,9 %, Canada + 1,4 %)

Six sous-secteurs ont connu une baisse. Les plus importantes se retrouvent chez : les centres de
rénovation, quincailleries, construction et jardinage (-4,4 %) et les stations-service (-3,8 %). La baisse au niveau du sous-secteur de l’alimentation peut s’expliquer par un déplacement de ces ventes dans d’autres sous-secteurs, dont la pharmacie et les magasins de produits et de soins personnels.

Centres de rénovation, quincailleries, construction et jardinage (Québec : - 4,4 %,
Canada : + 1,8 %)
Stations-service (Québec : -3,8 %, Canada : +0,3 %)
Magasins d’appareils électroniques et d’électroménagers (Québec : - 3,1 %, Canada : - 3,4 %)

Alimentation (Québec : - 1,1 %, Canada : + 0,8 %)
Magasins de meubles (Québec : - 0,5 %, Canada : + 2,8 %)
Magasins de chaussures, d’accessoires vestimentaires et bijouteries (Québec : - 0,2 %,
Canada : + 2,3 %)

Bilan 2013
Les ventes au détail pour l’année 2013 ont connu une faible croissance, tant au Québec qu’au Canada.

Au Québec, elles ont augmenté de 1,5 % en 2013, pour atteindre 105,2 milliards de dollars, ce qui les place loin derrière l’année record de 2010 avec 6,6 % d’augmentation.

Nos voisins ontariens, pour leur
part, ont une augmentation comparable au Québec, avec 1,6 %.

Cette étude permet d’apprendre, notamment, que l'emploi dans le secteur du détail est assez stable,
avec 441 000 personnes, une diminution de 2 000 par rapport à 2012.

Dans l’ensemble du pays, les ventes ont augmenté de 2,4 % en 2013, pour se chiffrer à 481,3 milliards de dollars. Fait important à noter : Malgré cette croissance modérée, le Canada continue d’enregistrer
une baisse significative du nombre de faillites commerciales dans le secteur du commerce de détail,
avec une diminution de plus de 8 %. Selon M. Turgeon, « nos détaillants doivent se renouveler et trouver des façons d’innover face à une concurrence accrue et à l’impact des nouvelles technologies sur leur façon de faire s’ils veulent survivre.»

Précisons également qu’en 2013, les détaillants ont investi plus de 2 milliards de dollars en
immobilisation, soit en construction, ainsi qu’en équipements et matériel.

Sur le plan des finances personnelles, le crédit à la consommation des ménages canadiens est assez stable en 2013, pour se fixer à 46,9 %. En revanche, le crédit hypothécaire poursuit son ascension, pour atteindre 104,8 %. Avec un taux d'épargne personnelle légèrement en hausse de 3,6 %, les ménages québécois se rapprochent ainsi des niveaux d'épargne connus en 2009. Quant à la confiance des
consommateurs québécois, qui était en chute depuis l’automne 2012, elle amorce une remontée
significative, pour atteindre, à l’automne 2013, 93,2 %.

Mentionnons qu’au Canada, l’indice se situait à la même période à 90 %.

Perspectives 2014
« Dans un contexte où l’emploi reste stable et où la confiance des consommateurs vacille au Canada, il importe de demeurer prudents, mais confiants, dans les prévisions des ventes au détail », selon M. Turgeon. On peut s’attendre à une stabilité du taux d’intérêt, du revenu des consommateurs et de l’emploi et à une légère augmentation de l’inflation en 2014.

Par conséquent, le CQCD prévoit que la croissance des ventes au détail au Québec en 2014 devrait
atteindre 1 %.

À propos du CQCD
Le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) est fier de promouvoir, représenter et valoriser le secteur du commerce de détail et les détaillants qui en font partie, afin d'assurer le sain développement et la prospérité du secteur. Le CQCD est une association regroupant des entreprises du commerce de
détail et de la distribution touchant plus de 70 % des activités de ce secteur économique au Québec et en est ainsi un interlocuteur incontournable.
-30-

INFO PLUSRetour aux nouvelles de Québec Franchise

Partagez cette page



  • FIER PARTENAIRE DU SALON
  • Salon Expo Franchise
  • Prochain en 2019 :
    Les 30 et 31 mars 2019 à Montréal (Palais des congrès)
  • FOURNISSEURS EN VEDETTE
  • C.J.Pellan
  • Banque TD
  • Mixcom
  • Jean H. Gagnon
  • RFAQ
  • Jurifax
  • Cité boom

Index des franchises et des occasions d'affaires à vendre par ordre alphabétique