Salon Expo Franchise
Dollar ou Deux Plus!
Logo Québec Franchise

SHELL RÉAGIT À LA DÉCISION DU TRIBUNAL SUR DES APPROBATIONS CONCERNANT L'EXPLOITATION DES SABLES BITUMINEUX


9 septembre 2009

CALGARY, le 28 août /CNW/ - Le 27 août 2009, la Cour d'appel de l'Alberta a refusé d'entendre l'appel présenté par la Oil Sands Environmental Coalition (OSEC) concernant deux décisions récentes de l'Energy Resources Conservation Board (ERCB) portant sur l'approbation de projets d'exploitation des sables bitumineux de Shell, soit la mine Jackpine et l'expansion de la mine de la rivière Muskeg.



Dans son exposé oral, le juge MacDonald a indiqué que la décision de l'ERCB de ne pas remettre en question les approbations des projets d'exploitation des sables bitumineux de Shell était fondée sur le fait que l'ERCB avait agi dans les limites raisonnables de son pouvoir discrétionnaire dans l'application de ses règles et pratiques et des lois applicables. Par conséquent, les conditions pour que l'appel soit entendu par la Cour n'ont pas été remplies.



"Nous sommes heureux de ce jugement et avons la conviction que notre conformité à la réglementation sur le CO(2) répondra à l'esprit et à l'intention de nos accords avec OSEC concernant la réduction des émissions de CO(2) dues à l'exploitation des sables bitumineux, a déclaré John Abbott, vice-président directeur, pétrole lourd, chez Shell. Nous n'avons pas établi

de cibles volontaires pour les futurs projets d'exploitation des sables bitumineux, et nous n'en établirons pas plus tard, parce que les réglementations actuelle et à venir nous inciteront à abaisser les émissions de GES dues à l'exploitation des sables bitumineux au niveau de celles de

l'exploitation de sources de pétrole brut concurrentes, ou à les compenser pour arriver aux mêmes fins."



Shell répond aux exigences de la réglementation sur la protection de l'environnement et, de plus, milite en faveur d'un système de plafonnement et d'échange des émissions.



"L'industrie des sables bitumineux est à l'origine de 0,1 % des émissions mondiales de GES. Bien sûr, nous devons faire notre part, mais une réglementation sévère sera, selon toute logique, plus efficace pour abaisser les niveaux de CO(2) dans l'atmosphère et devrait remplacer les cibles volontaires", a ajouté John Abbott.



Dans un rapport récent, la société Cambridge Energy Research Associates (CERA) a indiqué que le pétrole continuera de jouer un rôle important sur la scène énergétique nord-américaine pendant encore de nombreuses années. Du puits à la roue, les émissions de CO(2) liées au carburant tiré des sables bitumineux peuvent être supérieures, inférieures ou égales à celles liées au carburant tiré des sources classiques de pétrole brut. En effet, le niveau des émissions des pétroles provenant des sables bitumineux et des sources classiques varie selon la source, la technologie utilisée, la distance des marchés et la parc de véhicule qui les utilise. CERA a découvert que, du puits à la roue, les émissions de GES liées aux sables bitumineux sont environ de 5 à 15 % plus élevées que celles liées au brut habituellement utilisé aux Etats-Unis. Comme exploitant de mine de sables bitumineux affichant la plus grande efficacité énergétique et comme promoteur d'un projet de CSC en Alberta, Shell travaille plus fort que toute autre société dans l'industrie pour combler l'écart.



Shell a rencontré à plusieurs reprises des représentants du Pembina Institute pour discuter du rendement en matière de GES et de la position globale de Shell selon laquelle la réglementation nous amènera progressivement à la parité avec les produits importés de rechange.



"Nous comprenons les préoccupations des intéressés quant aux émissions de GES provenant des sables bitumineux et nous les partageons. C'est pourquoi nous affectons des ressources financières et humaines abondantes pour améliorer notre rendement et promouvoir des règles du jeu équitables ainsi que des solutions climatiques tangibles, a souligné John Abbott.



"Nous souhaitons travailler avec les intéressés pour trouver des façons de renforcer les politiques en matière de CO(2) et autres politiques environnementales, et nous sommes favorables à un débat réfléchi sur cette question essentielle."



Pour plus de détails, consultez le site Web http://www.shell.ca/home/content/can-fr/aboutshell/our_business/oil_sands/





Renseignements: Philip Vircoe, Directeur - relations avec les médias, Shell Canada Limitée, (403) 384-5131

INFO PLUSRetour aux nouvelles de Québec Franchise

Partagez cette page



  • FIER PARTENAIRE DU SALON
  • Salon Expo Franchise
  • Prochain en 2019 :
    Les 16 et 17 novembre 2019 à Montréal (Palais des congrès)
  • FOURNISSEURS EN VEDETTE
  • C.J.Pellan
  • Banque TD
  • Mixcom
  • Jean H. Gagnon
  • RFAQ
  • Jurifax
  • Cité boom

Index des franchises et des occasions d'affaires à vendre par ordre alphabétique