Salon Expo Franchise
Dollar ou Deux Plus!
Logo Québec Franchise

Sondage ARQ sur les préoccupations de l'industrie de la restauration et de la franchise en restauration


28 novembre 2011

Source : www.restaurateurs.ca

• Méthodologie
- 358 répondants
- Questionnaire envoyé par fax et courriel à 2369 membres
- Taux de réponse : 15,1 %
- Sondage effectué entre le 7 septembre et le 14 octobre 2011

• Portrait des répondants

Territoire d'appartenance

- région de Montréal : 76 (21%)
- région de Québec : 78 (22%)
- Dans une autre région : 204 (57%)

• Ce qui nuit le plus à la performance selon tous les restaurateurs et franchiseurs en restauration

- L'augmentation des coûts de nourriture : 62,2 %
- Les difficultés à trouver de la main-d'œuvre qualifiée ou non : 55 %
- Les coûts de main-d'œuvre de plus en plus élevés : 46,7%
- La « surréglementation » (lois, permis, formulaires, inspections, etc.) : 43,3%
- Le trop grand nombre de restaurants : 41,3 %
- Le ralentissement et l'incertitude économiques : 38,1 %
- Les hausses de taxes et d'impôts : 35 %
- Les augmentations des frais de transactions des cartes de débit et de crédit : 29,2 %
- Le travail au noir et l'évasion fiscale : 16,00 %
- L'absence de relève : 12,9 %
- La faible performance touristique : 12,00 %
- Les mesures pour contrer l'alcool au volant : 9,5 %
- Les travaux routiers (sur les ponts, viaducs, aqueducs, etc.) : 9,2 %
- La mise en place des modules d'enregistrement des ventes (MEV) : 8,00 %
- Les problèmes de stationnement : 7,2 %
- Le vieillissement de la population : 4,9 %
- Autre : 9,7 %

• Top 5 des irritants selon tous les restaurateurs et franchiseurs en restauration

- Coûts de la nourriture : 62,2 %
- Pénurie de main-d'oeuvre : 55,00 %
- Coûts de main-d'oeuvre : 46,7 %
- La «surréglementation» : 43,3 %
- Trop de restaurants : 41,3 %

• Top 5 des irritants à Montréal selon tous les restaurateurs et franchiseurs en restauration

- Coûts de la nourriture : 72,4 %
- Coûts de main-d'oeuvre : 51,30 %
- Ralentissement économique : 48,7 %
- Pénurie de man-d'oeuvre : 47,4 %
- Trop de restaurants : 47,4 %

• Top 5 des irritants à Québec selon tous les restaurateurs et franchiseurs en restauration

- Pénurie de main-d'oeuvre : 65,4 %
- Coûts de main-d'oeuvre : 61,50 %
- Coûts de la nourriture : 56,4 %
- Trop de restaurants : 51,3 %
- La «surréglementation» : 43,6 %

• Top 5 des irritants en régions selon tous les restaurateurs et franchiseurs en restauration

- Coûts de la nourriture : 61,8 %
- Pénurie de main-d'oeuvre : 54,4 %
- La «surréglementation» : 45,1 %
- Coûts de main-d'oeuvre : 39,20 %
- Trop de restaurants : 37,30 %

• Ce qui devrait être fait pour corriger la situation selon tous les restaurateurs et franchiseurs en restauration

- Cesser d'accorder de nouveaux permis de restaurant dans les secteurs saturés : 48,1 %
- Accorder aux restaurateurs des rabais à la SAQ : 47,3 %
- Rétablir à 100 % le crédit d'impôt sur les pourboires : 45,6 %
- Éliminer la taxe spécifique sur l'alcool qui fait qu'un restaurant paie ses boissons alcooliques plus cher qu'une épicerie : 43,6 %
- Baisser les taxes sur la masse salariale (ass. parentale, ass. emploi, RRQ, etc.) : 43,00 %
- Baisser les taxes à la consommation et les impôts : 41,8 %
- Faire adopter une loi pour plafonner les frais d'administration des cartes de crédit : 35,8 %
- Geler le salaire minimum : 27,5 %
- Réduire le nombre de permis et de formalités administratives : 27,5 %
- Actuellement permise à 50 %, augmenter la déduction fiscale des frais de représentation des entreprises pour le repas pris au restaurant : 25,8 %
- Se relever les manches et faire face à l'avenir avec optimisme : 17,8 %
- Imposer le pourboire obligatoire au restaurant comme c'est le cas en Europe : 14,9 %
- Obliger les restaurateurs à détenir un diplôme d'une école hôtelière : 8,3 %
- Augmenter l'immigration : 6,00 %
- Autoriser la vente d'aliments sur le domaine public avec des comptoirs mobiles ou des camionnettes : 4,00 %
- Encourager davantage les gouvernements à investir dans l'entretien des routes et des infrastructures : 2,6 %
- Autre, précisez : 8,00 %

• Top 5 des solutions selon tous les restaurateurs et franchiseurs en restauration

- Fin des nouveaux permis : 48,1 %
- Rabais à la SAQ : 47,3 %
- Crédit d'impôts sur les pourboires : 45,6 %
- Éliminer la taxe spécifique sur l'alcool : 43,6 %
- Baisser les taxes sur la masse salariale : 43 %

• Top 5 des solutions à Montréal selon tous les restaurateurs et franchiseurs en restauration

- Fin des nouveaux permis : 64,5 %
- Baisser les taxes et impôts : 46,1 %
- Baisser les taxes sur la masse salariale : 44,7 %
- Rabais à la SAQ : 40,8 %
- Crédit d'impôts sur les pourboires : 36,8 %

• Top 5 des solutions à Québec selon tous les restaurateurs et franchiseurs en restauration

- Crédit d'impôts sur les pourboires : 56,4 %
- Fin des nouveaux permis : 48,7 %
- Baisser les taxes sur la masse salariale : 48,7 %
- Rabais à la SAQ : 42,3 %
- Baisser les taxes et impôts : 35,9 %

• Top 5 des solutions en régions selon tous les restaurateurs et franchiseurs en restauration

- Rabais à la SAQ : 50,5 %
- Éliminer la taxe spécifique sur l'alcool : 50,00 %
- Crédit d'impôts sur les pourboires : 45,6 %
- Baisser les taxes et impôts : 42,6 %
- Fin des nouveaux permis : 41,7 %

• Le baromètre des professions 2011 : Les restaurateurs bien placés
- pompiers : 97 %
- Médecins : 85 %
- Avocats : 30 %
- Restaurateurs : 55 %
- Journalistes : 39 %
- Politiciens : 8 %

INFO PLUSRetour aux nouvelles de Québec Franchise

Partagez cette page



  • FIER PARTENAIRE DU SALON
  • Salon Expo Franchise
  • Prochain en 2019 :
    Les 16 et 17 novembre 2019 à Montréal (Palais des congrès)
  • FOURNISSEURS EN VEDETTE
  • C.J.Pellan
  • Banque TD
  • Mixcom
  • Jean H. Gagnon
  • RFAQ
  • Jurifax
  • Cité boom

Index des franchises et des occasions d'affaires à vendre par ordre alphabétique