Salon Expo Franchise
Parfait Ménage
Logo Québec Franchise

Sondage de BMO : 51 % des propriétaires de franchise prisent ce modèle d’entreprise éprouvé


17 octobre 2011

Source : Communiqués de presse www2.bmo.com/news

• Les franchisés comptent profiter de la croissance des secteurs du commerce de détail et des services

• Les entreprises franchisées génèrent plus de 40 % des ventes au détail

• Au Canada, plus de 78 000 franchises emploient plus de 1,5 million de personnes

Un rapport de BMO Banque de Montréal publié aujourd’hui révèle que plus de la moitié des propriétaires de franchise ont dit avoir opté pour ce type d’entreprise plutôt que de démarrer leur propre entreprise étant donné que la franchise est un modèle d’entreprise éprouvé, tandis que 53 % ont dit que, pour eux, devenir un franchisé constituait un premier choix de carrière.

Dans le sondage réalisé par Léger Marketing pour le compte de BMO Banque de Montréal, on a demandé aux propriétaires de franchise quels étaient les motifs qui les avaient incités à privilégier ce modèle d’entreprise en particulier : la notoriété du nom et de la marque a été la raison la plus souvent invoquée (28 %). Parmi les autres motifs cités, mentionnons : avoir de plus grandes chances de succès grâce au modèle d’entreprise éprouvé (23 %); être son propre patron (21 %) et avoir accès à la formation et aux services de soutien offerts par le franchiseur (15 %).

« Puisque seulement 10 % des propriétaires d’entreprise canadiennes exploitent une franchise à l’heure actuelle, il y a encore de la place pour d’autres franchisés au Canada, a expliqué Steve Iskierski, directeur principal – Service national de franchisage, BMO Banque de Montréal. Les franchisés qui évoluent tant au sein de réseaux établis que de réseaux en croissance continuent de profiter à la fois des avantages qu’offrent les modèles d’entreprise éprouvés et de la notoriété du nom et de la marque dans le marché. » 
La croissance soutenue de l’économie et de l’emploi, conjuguée à la faiblesse persistante des taux d’intérêt, devrait aider les consommateurs et les détaillants au cours des prochains mois, selon la Direction des études économiques de BMO.

« Malgré la forte et soutenue croissance de l’emploi et les bas taux d’intérêt, les ventes des détaillants canadiens (excluant celles des concessionnaires automobiles et des stations-service) n’ont que modérément progressé pour s’établir à 1,1 % d’une année à l’autre en juillet, comparativement à 3,3 % en 2010, et ce, en raison du taux d’endettement élevé des ménages et du plus faible niveau de confiance des consommateurs découlant des préoccupations économiques mondiales. La progression des ventes devrait demeurer modérée durant la période de magasinage des fêtes en raison de la force du huard qui encourage les achats outre-frontière et du prix de l’essence qui gruge le pouvoir d’achat des consommateurs, a expliqué Sal Guatieri, vice-président, service des Études économiques de BMO Marchés des capitaux.

Selon les dernières prévisions du service des Études économiques de BMO, l’économie canadienne devrait connaître un taux de croissance de 2,2 % en 2011 et croître quelque peu plus lentement l’an prochain. Les perspectives de croissance pour les propriétaires de petites entreprises devraient être comparables à celles de leurs secteurs respectifs :

• Commerce de détail, incluant les services alimentaires : un taux de croissance, ajusté pour tenir compte de l’inflation, de 2 % est prévu pour cette année, soutenu par une bonne croissance de l’emploi et de faibles taux d’intérêt.

• Ressources : l’indice canadien des prix des marchandises a augmenté de 2 % au cours de la dernière année et ce taux de croissance devrait se maintenir en 2012.
Si vous envisagez de faire l’acquisition d’une franchise, BMO vous recommande de tenir compte de dix points clés.

1. Qui achète ce que vous vendez?

• La demande pour le produit ou service visé est-elle forte et devrait-elle se maintenir?

• Qui sont vos concurrents et pourrait-il y en avoir de nouveaux dans les prochaines années?

• La qualité du produit ou du service est-elle remarquable et comment se compare-t-elle à celle des produits ou services de la concurrence?

2. Faites vos recherches

• Quels sont les antécédents et la réputation d’affaires du franchiseur?

• Qu’est-ce que les organismes gouvernementaux de protection des consommateurs, l’Association canadienne de la franchise et le Bureau d’éthique commerciale de votre région ont à dire au sujet du franchiseur?

• Sa structure est-elle stable et complète?

3. Lisez bien toutes les clauses du contrat

• Avez-vous étudié le contrat de franchisage avec l’aide d’un avocat indépendant spécialisé dans le droit du franchisage?

• Les modalités du contrat correspondent-elles à vos attentes?

• Couvrent-elles les difficultés que vous aurez à surmonter en exploitant une entreprise indépendante?

4. Quelle est la capacité de résistance du franchiseur?

• Le franchiseur est-il financièrement solide et stable?

• Quels sont les antécédents professionnels des hauts dirigeants et quelle est l’ampleur de leur expérience?

• Le franchiseur met-il à votre disposition un document d’information sur la franchise?

5. Combien coûte la franchise et qu’est-ce que vous obtenez pour ce prix?

• Comment le franchiseur est-il rémunéré?

• Que couvre le droit de franchise?

• Que recevez-vous en contrepartie des redevances?

6. Quel est l’intérêt du franchiseur?

• Le franchiseur est-il propriétaire du terrain ou de l’immeuble où vous vous installerez?

• Est-il prêt à signer le bail initial?

• Vous fournira-t-il une assistance financière?

7. Existe-t-il des perspectives de croissance?

• Quels sont les projets d’expansion du franchiseur et les marchés qu’il cible pour sa croissance?

• Votre franchise sera-t-elle située dans un endroit achalandé, c’est-à-dire dans un secteur propice à l’exploitation de ce commerce?

• Êtes-vous assuré des droits exclusifs sur le produit ou le service du franchiseur?

8. Disposerez-vous des services de recherche, des outils et du soutien dont vous aurez besoin?

• Le franchiseur fait-il des recherches approfondies sur les nouveaux marchés, en utilisant des méthodes d’étude de marché fiables et crédibles?

• Aurez-vous, en tant que franchisé potentiel, accès à de l’information sur la mise en marché et à des renseignements sur les produits en rapport avec votre secteur d’activité et avec votre entreprise en particulier?

• Le franchiseur vous aidera-t-il à élaborer votre plan d’affaires?

9. Avez-vous le profil voulu?

• Quel type de personnes le franchiseur recherche-t-il comme franchisé potentiel?

• Le franchiseur a-t-il dressé le profil du franchisé typique?

• Le franchiseur pourrait-il exiger que vous ayez suivi une formation spéciale ou fait certaines études, ou avoir d’autres exigences à votre égard?

10. Obtenez une vue d’ensemble de la situation financière

• Quel est le coût total, y compris les frais de personnel et les coûts de l’équipement, des stocks, des améliorations locatives, des taxes, de la publicité et de la promotion?

• Quelle est la mise de fonds minimale requise?

• Le franchiseur a-t-il conclu une entente avec une institution financière en vue d’offrir un programme de services financiers à ses franchisés?

Le sondage a été réalisé entre le 30 août et le 16 septembre 2011, sur un échantillon de 509 propriétaires de petites, moyennes et grandes entreprises canadiennes. Un échantillon aléatoire de la même taille donnerait une marge d'erreur de ±4,4 %, 19 fois sur 20.

INFO PLUSRetour aux nouvelles de Québec Franchise

Partagez cette page



  • FIER PARTENAIRE DU SALON
  • Salon Expo Franchise
  • Prochain en 2019 :
    Les 30 et 31 mars 2019 à Montréal (Palais des congrès)
  • FOURNISSEURS EN VEDETTE
  • C.J.Pellan
  • Banque TD
  • Mixcom
  • Jean H. Gagnon
  • RFAQ
  • Jurifax
  • Cité boom

Index des franchises et des occasions d'affaires à vendre par ordre alphabétique